La référence des professionnels
des communications et du design

Hausse de la consommation de télévision chez les Canadiens

Avec une augmentation de 5% par rapport à l'an dernier, les émissions de télévision gagnent du terrain auprès des Canadiens, selon une nouvelle étude sur les auditoires du Fonds des médias du Canada (FMC) en partenariat avec Téléfilm Canada

Menée par la firme de recherche Nielsen, l'enquête révèle que la télévision attire de plus en plus de téléspectateurs fréquents, qui en consomment d'une fois par jour à six fois par semaine. 

Le visionnement de films, d’émissions et de documentaires est en hausse. Les deux segments du marché, Identitaire et Curieux, qui manifestent le plus d’intérêt pour le contenu canadien et représentent le plus grand potentiel pour l’industrie, sont en croissance année après année.

«Il est essentiel pour l'industrie, qu'il s'agisse de producteurs, distributeurs ou bailleurs de fonds, de mieux comprendre ces habitudes, mentionne Valerie Creighton, présidente et chef de la direction du FMC. En identifiant les tendances dans ce que les consommateurs aiment, nous continuons de développer des moyens de mieux engager les auditoires.»

Le téléviseur à haute définition et l'ordinateur figurent en tête quant aux principales plateformes de visionnement de contenu (Netflix et YouTube) et de source d’information (web). 

Depuis 2016, le visionnement de films canadiens est en hausse de 5 points, de même que l’intérêt face aux films canadiens et la reconnaissance des productions du pays, qui augmentent de quatre points.

La culture d'ici semble susciter beaucoup de fierté et d’intérêt parmi les Canadiens, qui disent être fiers quand des talents et des contenus canadiens sont louangés sur la scène internationale (76%). De plus, la majorité croit qu’il est important de promouvoir le contenu canadien (80%). Enfin, 78% croient qu’il est important que le gouvernement soutienne la création de productions distinctement canadiennes. 

Rappelons qu'afin de mieux composer avec les services étrangers qui pénètrent le marché, la création de Netflix Canada est au menu de la nouvelle politique culturelle Un Canada créatif. La ministre fédérale Mélanie Joly avait assuré la présence permanente de la plateforme au pays, pour la production cinématographique et télévisuelle de contenu canadien. Netflix avait alors convenu d’investir au moins 500 millions$ pendant cinq ans en contenu canadien, dans les deux langues officielles.  

«En plus de cerner les tendances émergentes et d’obtenir un portrait clair de l’industrie, cette étude nous permet d’évaluer l’impact de nos actions, soutient Carolle Brabant, directrice générale de Téléfilm Canada. Nous constatons que le marché est ouvert, que les Canadiens veulent plus de contenu et plus de diversité que jamais. Les portes sont grandes ouvertes.» 

comments powered by Disqus