La référence des professionnels
des communications et du design

Messenger offre de nouvelles occasions aux annonceurs

À l'occasion du Sommet du commerce électronique du Québec, Jessica Sherrets, responsable du marketing à l'échelle mondiale pour la plateforme Messenger, est venue discuter des solutions publicitaires pour les marques. Infopresse présente quelques initiatives. 

Jessica sherrets

messenger

Alors que 1,3 millard de personnes utilisent Messenger partout dans le monde, et que Facebook ne prévoit pas augmenter le nombre de publicités sur le fil d'actualité pour ne pas submerger les adeptes, celles-ci sont finalement apparues dans l'application de messagerie.  

Des 70 millions de pages entreprises qui existent, 20 millions d'entre elles communiquent avec des utilisateurs de la plateforme tous les mois pour un total de 2 milliards de messages échangés mensuellement. D'ailleurs, Jessica sherrets explique qu'une récente étude en collaboration avec le centre de recherche Nielsen, dévoilait que 56% des utilisateurs de Facebook préfèrent envoyer un message à une marque plutôt que de devoir lui téléphoner. 

Cette nouvelle fonctionnalité permet de placer des publicités visibles sur la page d’accueil de l’application mobile, mais pas directement dans les messages.

Par ailleurs, alors que depuis un certain temps, les usagers ont l'occasion d'utiliser Messenger sans se créer de compte Facebook, Jessica Sherrets fait préciser que les marques devraient exploiter l'application de messagerie comme une extension de leurs stratégies publicitaires de Facebook. «Nous souhaitons assurer la meilleure expérience possible sur chacune des plateformes (Facebook, Instagram et Messenger), sachant qu'elles sont utilisées pour des raisons différentes. De l'autre côté, nous voulons qu'elles soient faciles à utiliser pour les marques. Par exemple, lorsqu'une campagne est mise en ligne, elle peut être déployée sur les trois plateformes simultanément.»

Des exemples de marques sur Messenger 

Depuis 2015, le service de soutien technique à la clientèle de Rogers Communication au Canada est également intégré directement dans l'application de Messenger. Alors que les usagers ont maintenant l'occasion de discuter avec un expert en seulement quelques clics, la compagnie a dévoilé que 70% des demandes de soutien aux clients proviennent de Messenger. 

Sephora, quant à elle, a connu une augmentation de 11% de ses réservations en utilisant un chatbot. En utilisant l'application de messagerie, l'objectif de Sephora était d'encourager ses clients à se rendre en magasin en proposant un moyen facile pour prendre un rendez-vous. D'ailleurs, les réservations sur Messenger nécessitent cinq étapes de moins que sur l'application en ligne de Sephora, ce qui permet aux clients de réserver plus rapidement. 

SnapTravel, une compagnie en démarrage de Toronto, a enregistré des ventes d'un million$ en réservation d'hôtel pour une période de neuf mois en utilisant l'assistant intelligent de Messenger. Alors que l'accès à SnapTravel se fait sans devoir télécharger d'application, l'utilisateur peut envoyer un message directement à la compagnie via Messenger. Il lui suffit donc de fournir quelques informations essentielles, telles que l'itinéraire, les dates et le budget, et l'assistant intelligent se chargera de lui fournir des options de voyage personnalisées. 

Expériences sociales

Au mois d'avril dernier, Facebook a dévoilé les Chat Extensions, des bots conçus pour échanger avec plusieurs personnes en mêmes temps. De cette manière, une personne peut choisir d'ajouter un bot dans une conversation si elle le juge intéressant. Cette fonctionnalité permet aux développeurs de créer et d'ajouter leur propre extension. 

Par exemple, les utilisateurs ont maintenant la possibilité de s'associer pour créer une liste de lecture en commun avec Spotify, en passant uniquement par le service de messagerie Facebook.

Conversation à partir du fil d'actualité 

Facebook a lancé son nouvel objectif «Messages», permettant aux annonceurs de générer des conversations, de répondre à des questions et d'agir à titre de soutien technique, le tout via Messenger. 

Cet objectif permet aux annonceurs de lancer une conversation à partir du fil d'actualité des utilisateurs. Ainsi, lorsqu'une personne clique sur une publicité, elle est automatiquement redirigée dans une discussion avec la marque sur Messenger. Les«Messages sponsorisés» est un format qui permet d'engager aussi dans Messenger des utilisateurs avec qui la marque a déjà eu une conversation. 

Si les publicités n'en sont qu'à leur début sur l'application de messagerie de Facebook et que le format est appelé à évoluer, Jessica Sherrets affirme que «nous souhaitons d'abord nous assurer que les utilisateurs bénéficient de la meilleure expérience qui soit». 

comments powered by Disqus