La référence des professionnels
des communications et du design

Prêcher la Bonne Nouvelle à l'ère de Snapchat

Elles s’appellent les #MediaNuns, mais l’Église catholique les reconnaît plutôt sous le nom The Daughters of St. Paul. La communauté religieuse n’a pas hésité à intégrer les médias sociaux pour partager la Bonne Nouvelle. 

Les «sœurs des réseaux sociaux» sont présentes partout: Instagram, Twitter, Facebook et particulièrement Snapchat. Pour ces femmes, la technologie n’est qu’un moyen plus rapide et efficace d’atteindre les gens.

Sœur Chelsea Bethany, 26 ans, est religieuse depuis ses 20 ans et est une véritable adepte de Snapchat. Mais ses clichés ne concernent pas uniquement Dieu. «Je veux donner aux gens un aperçu de mon quotidien au couvent, explique-t-elle, car peu d'entre eux connaissent ce mode de vie.»

Selon elle, si les apôtres avaient vécu à l'ère des technologies numériques, ils utiliseraient indéniablement les réseaux sociaux. «Du moins, ceux dont la personnalité et le style communicationnel correspondent avec ces plateformes.». Comme dans la société actuelle, donc.

Theresa Aletheia, 36 ans, soutient les propos de sa consœur. Saint-Paul, un apôtre ayant voyagé autour de la Méditerranée pour répandre l'Évangile, «utiliserait certainement les moyens les plus novateurs offerts pour atteindre le plus de gens possible».

Le fondateur de la communauté, Jacques Alberione, disait: «Ne parlez pas uniquement de la religion, mais parlez de tout de manière chrétienne». Sœur Theresa Aletheia actuellement candidate à la maîtrise en théologie et philosophie, profite donc de la plateforme afin de faire état de son manque de motivation pour ses examens de mi-session, par exemple. Elle aime entrecouper ses «saintes-publications» de réflexions sur sa vie quotidienne.

Des utilisateurs leur demandent des mots d’encouragement, des prières et même des miracles. Elles sont conscientes qu’elles représentent beaucoup plus que leur personne sur les réseaux sociaux. «Mais dans un monde où tous sont bombardés de tant de négativité, ces messages leur rappellent qu'ils sont aimés au milieu du chaos.»

 

comments powered by Disqus