La référence des professionnels
des communications et du design

Quotidiens québécois: la perte d'auditoire imprimé compensée par la hausse du lectorat numérique

Le plus récent sondage Vividata, qui couvre la période du 1er juillet 2016 au 1er juin 2017, révèle que la baisse du lectorat imprimé a été compensée par la hausse du lectorat quotidien numérique, et que Le Journal de Montréal attire toujours le plus grand nombre de lecteurs combinés au Québec, tandis que La Presse domine le lectorat numérique.

Notons qu'en ce qui a trait aux magazines, l’intervalle de qualification peut varier d’hier jusqu’aux six derniers mois, en fonction de la fréquence du magazine, de manière à récolter des chiffres comparatifs équivalents.

Journaux

Pour l'ensemble de la semaine, soit du lundi au dimanche, à l'échelle québécoise (18+), Le Journal de Montréal demeure le quotidien avec le plus grand lectorat moyen non dupliqué (2 752 000) pour les éditions numériques et imprimées, bien qu'on note une légère diminution par rapport aux chiffres du trimestre précédent (2 828 000). La Presse (2 147 000), Le Journal de Québec (1 544 000) et Le Devoir (917 000) suivent, les deux derniers étant les seuls à avoir connu une légère hausse de leur lectorat depuis la dernière étude. Le Soleil, quant à lui, a obtenu une moyenne de 738 000.

Toujours pour la semaine, mais pour l'édition imprimée, Le Journal de Montréal attire en moyenne un peu moins de lecteurs que la période précédente, soit 2 172 000 contre 2 265 000. Le Journal de Québec en récolte 1 189 000, La Presse 500 000 et Le Devoir 524 000, tous à la baisse (à noter que La Presse n'est offerte en version imprimée que le samedi et que sa publication imprimée cessera entièrement à partir de janvier 2018). 

Pour la même période, mais sur le plan numérique, La Presse mène toujours, avec 1 919 000 lecteurs (contre 1 924 000 au trimestre précédent). Le Journal de Montréal arrive deuxième avec 1 230 000, une hausse de 21 000 par rapport à la période précédente (209 000). Suivent Le Journal de Québec (720 000) et Le Devoir (597 000), tous deux aussi en hausse (respectivement 695 000 et 577 000). 

Dans la région métropolitaine de Montréal, Le Journal de Montréal obtient encore la première place pour le lectorat moyen sur l'ensemble de la semaine pour les éditions numériques et imprimées (1 564 000), suivi encore par Métro (1 260 000), La Presse (1 195 000) et 24 Heures (926 000), les quatre ayant toutefois connu une baisse par rapport au premier trimestre.

Même si le lectorat montréalais du Devoir a augmenté (497 000 contre 481 000 pour la période précédente), il a toutefois perdu sa cinquième position, maintenant occupée par Montréal Gazette (527 000). À noter que La Presse demeure au premier rang pour les chiffres uniquement numériques (1 033 000), devant Le Journal de Montréal (682 000), Le Devoir (311 000) et Montréal Gazette (254 000), talonné de près par Métro (248 000).

Magazines

Du côté des lectorats des magazines (18+, numérique et imprimé), Ricardo garde sa première place avec un lectorat non dupliqué de l'imprimé et du numérique de 1 778 000, devant CAA Québec Touring (1 615 000). Coup de pouce arrive encore en troisième (1 378 000), Vivre Mieux quatrième (986 000) et Le Bel Âge magazine cinquième (937 000). Les Affaires et Les Affaires Plus occupent la cinquième position, avec 931 000.

Pour les magazines anglophone, Reader's Digest cumule un lectorat moyen de 4 473 000 personnes, Cineplex Magazine 4 381 000, Live Better 3 927 000, Canadian Living 3 991 000 et Canadian Geographic 3 632 000.  

En observant la portée mensuelle des magazines en version numérique, on constate que Ricardo continuer de dominer, avec 665 000, en hausse par rapport à la période précédente. Ceux qui suivent ont également conservé leur ordre: Les Affaires arrivent deuxième (381 000), devant L'actualité (325 000), Coup de pouce (219 000) et Le Magazine Cinéplex (173 000).

Faits saillants 

Le lectorat général des magazines demeure constant, car 76% des personnes sondées en lisent. À noter que 31% de Canadiens lisent maintenant à partir d’un appareil numérique. La lecture numérique de magazines se déroule à près de 60% sur un appareil mobile, majoritairement des téléphones intelligents. 
 
Du côté des quotidiens, 77% des Canadiens provenant des marchés principaux lisent un journal chaque semaine, en version imprimée ou en ligne. Et ils le font en majorité (56%) à partir d'un appareil numérique.

En raison de la baisse du tirage imprimé, les chiffres de Vividata montrent que la réduction du lectorat quotidien de journaux imprimés a été partiellement compensée par une augmentation du lectorat quotidien numérique depuis le dernier rapport trimestriel.  

La prochaine étude de Vividata sera publiée au début de 2018 et incorporera les résultats d’octobre 2016 à septembre 2017. 

Pour plus d'information, visitez le site de Vividata.

 

Photo: Photo by rawpixel.com sur Unsplash

comments powered by Disqus