La référence des professionnels
des communications et du design

Stephanie Liverani et Mikael Cho: du beau à partager

En plus de former un couple dans la vie, Stephanie Liverani et Mikael Cho exploitent ensemble deux entreprises distinctes, Unsplash et Crew Collective & Café, ayant en commun d’être nées d’une volonté de partage.

Un succès surprise 

Le jeune couple a d’abord lancé Crew il y a quatre ans, une première incursion ayant pour but de lier les pigistes aux clients potentiels à l’aide d’un réseau de designers, de développeurs et d’artisans web. Unsplash est née deux ans et demi plus tard d’un heureux mélange d'hasard et d’intuition. «On cherchait à utiliser des photos professionnelles pour notre site web, et l'on a simplement décidé de concevoir une plateforme très simple et peu coûteuse afin d’offrir gratuitement celles pas employées», se souvient Mikael Cho.

«DIRE QUE L’ESTHÉTISME DU LIEU N’A PAS JOUÉ UN RÔLE DANS SON SUCCÈS SERAIT UN MENSONGE.»

À la suite de la mise en ligne, la réaction a été pour le moins inattendue et immédiate. La plateforme fabriquée à la hâte s’est alors retrouvée en une du site HackerNews, où une communauté d’entrepreneurs de tous les genres votent pour les meilleurs projets retrouvés sur la toile. Après seulement deux heures, les 10 images ont été téléchargées plus de 20 000 fois. À ce jour, elles ont été vues à plus de 58 millions d'occasions. «Au début, l'on ne publiait que 10 photos tous les 10 jours, le temps investi était minime, explique Mikael Cho. Des gens de partout se sont alors mis à y recourir. Mais lorsque des photographes ont commencé à nous soumettre des images de leur cru et de très grande qualité, nous avons vu un potentiel véritable au projet.»

D’abord conçu comme un projet éphémère, Unsplash est devenu une plateforme convoitée pour toutes sortes d’utilisations créatives. Plus de 50 000 membres ont déjà contribué au partage des 260 000 photos répertoriées sur le site. En moyenne, Unsplash cumule près d’un milliard de visionnements par mois. À titre comparatif, c’est davantage que pour n’importe quelle photo publiée sur Instagram et même plus que pour les unes du quotidien The New York Times.

Deux années plus tard, la croissance d’Unsplash était telle qu’elle dépassait celle de Crew, qui ne grandissait pas à la vitesse espérée. «En tant qu’entrepreneur, on a cette tendance à demeurer optimiste devant les situations plus difficiles, explique Stephanie Liverani. Alors qu’on avait l’impression d’avoir déjà tout essayé, il nous fallait être responsables et nous rendre à l’évidence que la solution était de vendre l'entreprise.» En avril dernier, Crew a finalement été vendue à Dribble, une plateforme en ligne consacrée au design.

Pour les deux jeunes entrepreneurs, l’idée de créer Unsplash n’est jamais venue avec l’intention de révolutionner l’industrie de la photographie, mais plutôt de répondre à un besoin. «On a suivi notre intuition qui était que les photos sont capables de créer des liens humains forts. Notre plan a alors été de permettre la distribution de ces photos pour qu’elles aient un impact sur les gens et qu'elles aident les créateurs à optimiser leur niveau d'engagement. On va maintenant profiter des prochains mois pour évaluer comment on peut élaborer un plan d’affaires efficace.»

L'espace de cotravail revu et corrigé

L’autre grand projet du jeune couple, Crew Collective & Café, est également né d’une intuition. «En tant que travailleurs autonomes, partout où l'on a voyagé, aucun lieu ne répondait à ce qu’on recherchait pour travailler, déplore Mikael Cho. Pour la plupart, on retrouvait des espaces peu inspirants où il faut devenir membre pour profiter d’un bon café. On s’est dit qu’on allait proposer une offre différente et à notre image.»

«ON A SUIVI NOTRE INTUITION QUI ÉTAIT QUE LES PHOTOS SONT CAPABLES DE CRÉER DES LIENS HUMAINS FORTS.»

C’est donc dans l'ancien siège social de la Banque Royale, à Montréal, qu’ils ont décidé de s’installer. Cet espace de 12 000 pieds carrés compte une cinquantaine de places ouvertes à tous dans la zone café et 25 places de travail à louer pour des artisans locaux (sur invitation seulement) en plus d’héberger les bureaux de l'organisation. Repensé par Henri Cleinge, le lieu a d’ailleurs été nommé le plus bel espace de cotravail par le magazine Forbes, alors qu'il célébrait son premier anniversaire. «Dire que l’esthétisme de l'endroit n’a pas joué un rôle dans son succès serait un mensonge, admet Stephanie Liverani. Son charme est une source d’inspiration quotidienne pour les gens qui le fréquentent, en plus de nous avoir permis d’établir nos bureaux.»

Ce qui les rend le plus fiers cette année? «Être en mesure de prendre le temps nécessaire pour bien réfléchir à nos projets, déclare Mikael Cho. Ce n’était pas une possibilité lorsqu’on devait exploiter trois entreprises en simultané. C’était l’équivalent d’avoir un enfant et de se retrouver soudainement avec des triplets. Nous n'étions pas prêts.»

Selon les deux créateurs, le plus important pour l'instant est d'apprécier de ne pas avoir de nouveaux projets auxquels il faut plancher. «Nous sommes fiers de ce que nous avons réussi à bâtir après une première année, lance Stephanie Liverani. On aimerait reproduire le modèle ailleurs, ou une variation de celui-ci, lorsque nous aurons trouvé le bon emplacement, possiblement aux États-Unis.»

Peu importe la suite, on peut dire que la passion anime ce jeune couple d'entrepreneurs, qui souhaite encore «simplement devenir meilleur à faire ce qu'on fait déjà.»

 

 

comments powered by Disqus