La référence des professionnels
des communications et du design

Donald Trump: de la chicane sur Twitter

Une semaine jour pour jour après son investiture, retour sur quelques-uns des remous apparus sur Twitter depuis l'arrivée en poste du président américain Donald Trump.

On le sait, Donald Trump est un fervent utilisateur de Twitter, où il publie ses points de vue controversés, comme celui voulant que le changement climatique soit de la «bullshit».

D'ailleurs, à ce sujet, Donald Trump a même interdit formellement, dès ses premiers jours de présidence, toute communication de l’Agence de la protection de l'environnement (EPA) et du département de l'Agriculture sur les questions environnementales.

Résultat: en moins d'une semaine, plusieurs comptes Twitter ont été bloqués par l'administration Trump, dont celui du Service des parcs nationaux, qui avait notamment publié une photo montrant le véritable achalandage à Washington le jour de l'investiture du nouveau président. Les jours suivants, des tweets sur le réchauffement climatique, envoyés par le compte du parc national des Badlands, ont aussi été effacés rapidement après leur publication.

En réaction, une résistance s'est organisée sur Twitter par la création d'une quarantaine de comptes «alt-parcs nationaux», pour lutter contre la peur de voir les données scientifiques réduites au silence. L'initiateur de cette démarche? Le compte Twitter @AltUSNatParkService, qui compte déjà plus de 1,2 million d'abonnés, à qui des données scientifiques et des messages militants sont envoyés.

Toutefois, l'utilisation de Twitter pour s'opposer à Donald Trump et ses «faits alternatifs» n'est pas réservée qu'à de faux comptes d'agences gouvernementales américaines. Des marques, comme le dictionnaire Merriam-Webster, ont recouru cette semaine au même stratagème afin de rectifier les positions controversées de l'administration du nouveau président américain.

Au-delà de Twitter, l'expression «faits alternatifs», employée par la conseillère Kellyanne Conway au lendemain de l'arrivée en poste du nouveau président, aura marqué au fer rouge la première semaine de présidence de Donald Trump.

Tellement, qu'elle se retrouve déjà dans une publicité signée DDB Stockholm pour Delicato, une entreprise suédoise qui fabrique des gâteaux.

 

comments powered by Disqus