La référence des professionnels
des communications et du design

McDonald's: les noix de la discorde

Pour protester contre le nouveau menu de McDonald's, qui n'assure plus être anallergique, l'organisme Food Allergy Canada lance une pétition, soutenue par une publicité pleine page, dans l'optique de pousser le restaurateur à revoir la nouvelle politique allergène de son menu.

Le 17 janvier dernier, McDonald’s dévoilait le nouveau Skor McFlurry, dans lequel on trouve des traces de noix. Toutefois, parallèlement à cette annonce, McDonald's révélait sur son site web que les noix du Skor McFlurry ne sont pas emballées individuellement, causant ainsi un risque de contamination pour l'ensemble du menu de la chaîne de restauration. Cette décision a été mal reçue par Food Allergy Canada, alors que la chaîne garantissait un menu sans risque pour les allergies depuis 20 ans.

Pour protester contre ce changement à la politique allergène de McDonald's, Food Allergy Canada a déployé une publicité pleine page (voir ici) dans l'édition du 22 janvier du Globe & Mail, qui prend la forme d'une lettre adressée à John Betts, président et directeur général de McDonald's Canada.

La lettre, renversant le «M» doré iconique de McDonald's pour le transformer en «Why?», met en mots la frustration de l'organisme, qui estime que la décision de McDonald's «envoie un message clair»: celui que la chaîne de restauration rapide préfère «introduire un nouveau dessert» à la loyauté de millions de consommateurs aux prises avec des allergies.

Un incitatif à l'action

En plus de cette publicité, Food Allergy Canada a lancé une pétition, soutenue par de l'affichage numérique sur les réseaux sociaux, et qui invite les Canadiens à unir leurs voix afin que McDonald's annule sa décision et redevienne un lieu sûr pour les personnes allergiques.

McDonald's a répondu à cette lettre sur son site web, indiquant que la décision va au-delà du simple Skor McFlurry et qu'elle représente plutôt le début d'un «changement global» qui verra l'ajout de plusieurs articles au menu de la chaîne, qui risqueront tous de contaminer l'ensemble du menu puisque leurs noix ne seront pas emballées individuellement comme auparavant.

McDonald's a ajouté qu'elle considère n'avoir jamais été un environnement sans noix, et que de la pointer uniquement du doigt était «déraisonnable et au-delà de tout ce qui est exigé de n'importe quelle autre marque dans notre industrie».

Une initiative soutenue

Pour sa campagne de contestation, Food Allergy Canada collabore avec l'agence torontoise Public. Fait à noter: Phillip Haid, président et directeur général de Public, est aussi membre du conseil d'administration de Food Allergy Canada (et père de deux enfants avec de sévères allergies alimentaires). Dans un entretien avec Strategy, il estime que d'organiser la contestation pourrait forcer McDonald's à revoir sa décision.

«Ce qu'on essaie de démontrer à McDonald's est qu'elle commet une erreur de calcul. Sa réputation en prend un coup, mais elle a surtout très mal calculé l'impact économique que cette décision pourrait avoir sur son chiffre d'affaires.» Il conclut en révélant que Public et Food Allergy Canada travaillent présentement à d'autres exécutions pour faire mousser leur campagne, compte tenu de la réponse du public et de celle de McDonald's.

comments powered by Disqus