La référence des professionnels
des communications et du design

Marketing alimentaire: 3 tendances à surveiller

Attrait visuel, praticité et authenticité, voilà trois aspects qui se sont démarqués parmi les nombreux exposants lors de la foire alimentaire Sigep 2017 à Rimini en Italie. Mathieu Fortin, vice-président, création et spécialiste des marques alimentaires de Kamicase, fait le point.

mathieu fortin

kamicase

Place à l'image et à la personnalisation
Pour attirer l'attention, les publicités, les produits et les points de vente sont colorés, réfléchis et très léchés. Du design d'emballage à la présentation du produit et du lieu qui l'accueille, Mathieu Fortin souligne à quel point tous les acteurs du domaine alimentaire travaillent à parfaire l'harmonie entre le produit et ce qui l'entoure.

Autre fait notable, les marques donnent cette année la part belle aux partenariats. Par exemple, les machines à café commerciales laissent de côté l'aspect clinquant de leur marque pour permettre une personnalisation complète. «Je trouve ça humble, indique Mathieu Fortin, car d’habitude, on est plus habitué aux marques qui tentent de s’afficher le plus possible. Là, au contraire, ils coupent dans le gras et laissent une place aux autres annonceurs, de manière à les attirer. C'est un grand pas commercial vers l’avant pour tous.»

Plus pratique, l’emballage
Les annonceurs redoublent d'efforts pour réfléchir à la manière dont les produits sont consommés et transportés afin de fournir aux consommateurs une expérience agréable dans tous les aspects. Cela, tout en gardant en tête l'aspect esthétique de la chose.

Une entreprise de pizza italienne a ainsi conçu un emballage supplémentaire permettant aux clients de transporter leur nourriture sans risque de se brûler ou de se salir. Il est pratique pour ceux qui se déplacent en mobylette, lesquels font légion dans cette partie du monde. Aussi, exit aux suremballages génériques, comme les porte-cafés beiges, ceux-ci étant remplacés par des versions plus design ou permettant à l'annonceur de s'afficher.

Retour aux sources
La culture alimentaire est forte et fière de ses origines, tout en faisant place à la nouvelle école et à ses nouvelles saveurs. Les produits se veulent authentiques, mais innovants, tant dans les recettes que dans les principes de communication ou de marchandisage. 

« En 2017, les gens veulent mieux manger et mieux consommer. Mieux manger ne veut pas nécessairement dire ne plus manger de viande ni de beurre. L’idée est plus dirigée vers une consommation plus biologique, de provenance contrôlée et de traçabilité des produits. Cela amène à un panier d’épicerie plus responsable et, du même coup, encourage les marchés et commerçants locaux.» Dans cette lignée, les capsules de café perdent du terrain au profit des produits plus «traditionnels».

comments powered by Disqus