La référence des professionnels
des communications et du design

Utilisation média: la télévision domine toujours au Canada francophone

Les Canadiens francophones consacrent 869 minutes de plus à consulter des médias sur internet qu'il y a 15 ans. C'est un des constats de l'étude French Canada’s Media Landscape & Metrics du Bureau de la publicité interactive du Canada. Portrait de la consommation média des Canadiens francophones.

Télévision
Alors qu'en 2001, les Canadiens francophones passaient en moyenne 1659 minutes par semaine devant la télé, pour une portée de 97%, ce chiffre est grimpé à 2040 minutes pour une portée de 99% en 2016. Face à leur contrepartie anglophone (44%), ils étaient aussi moins enclins à se débarrasser du câble (23%) en 2016.

En comparant la portée et le temps d'écoute de Netflix et des chaînes de télé les plus regardées chez les francophones et les anglophones, on constate que le réseau américain affecte beaucoup plus les anglophones notamment les 18 ans et plus (36% et 173 minutes par semaine contre 15% et 65 minutes).

Radio
La radio, qui atteignait 93% de la population canadienne francophone en 2001 et était consommée à hauteur de 1308 minutes par semaine, a diminué légèrement en 15 ans pour atteindre une portée de 90% et une écoute de 1031 minutes.

Internet
Sans surprise, internet est le média avec la plus grande croissance. Chez les francophones, internet touchait en 2001 45% de la population, qui lui consacrait 245 minutes par semaine. En 2016, ce chiffre a bondi à 92% de la population et à 1114 minutes par semaine.

Journaux et magazines
Les journaux et magazines ont connu une décroissance plus radicale chez les francophones du pays. La portée est tombée de 78% à 60% pour les journaux et de 77% à 47% pour les magazines. En matière de minutes consacrées à ces médias par semaine, les journaux sont passés de 167 en 2001 à 71 en 2017 et les magazines de 105 à 22.

Le rapport souligne également que l'analyse par segments permet de découvrir que les femmes sont de plus grandes consommatrices de télé et de magazines que les hommes, alors que ces derniers passent plus de temps à lire les journaux. Sauf dans le cas des journaux, les Canadiens francophones sont aussi généralement de plus grands consommateurs médias. Ceux-ci accusent par ailleurs un certain retard quant aux objets connectés, au débranchement du câble et à l'abonnement Netfix (le tableau ci-bas compare l'utilisation francophone face à l'utilisation anglophone, en pourcentage).

L'ordinateur domine toujours
Au chapitre des outils utilisés pour accéder au contenu internet, l'ordinateur de table reste en tête au Canada, tant chez les francophones (87% des 18 ans et plus et 94% des 18-34 ans) que chez les anglos (89% et 95%). Le téléphone intelligent suit avec une utilisation, chez les francophones, de 65% des 18 ans et plus et de 88% des 18-34 ans, des chiffres nettement inférieurs que chez les anglophones (75% et 95%). 

De manière moins importante, la tablette est employée par 51% des internautes canadiens francophones de 18 ans et plus (49% des 18-34 ans), comparativement à 54% et 53% des anglophones, et le service de contournement par 40% (18+) et 38% (18-34) des francophones, face à 40% et 43% des anglos.

Fait à noter, les appareils pour voitures connectées apparaissent tranquillement avec, cette année, une utilisation de 4% dans tous les segments analysés.

Les chiffres mentionnés dans l'étude proviennent de Numéris (télé et radio), Vividata (journaux et magazines) et comScore (internet)

Photo:William Iven

comments powered by Disqus