La référence des professionnels
des communications et du design

Femmes et réussite: apprendre à dire oui

Rose-Marie Charest présente la deuxième édition de sa conférence consacrée aux femmes et leur épanouissement au travail. Infopresse s'entretient avec la psychologue, conférencière et auteure sur les clés du succès.

Bien-être pour bien performer
Dans sa carrière en clinique en tant que psychologue, Rose-Marie Charest a traité de nombreux cas de surmenage, autant chez les femmes que chez les hommes. Le nombre d’heures travaillées ou la somme de travail ne représentaient cependant pas les seuls éléments de l’équation. «Ils avaient tous trop travaillé, mais ce n’était pas le principal facteur. Ils avaient tous trop travaillé sans trouver la satisfaction dans leur travail.» Cela lui fait dire aujourd'hui que le bonheur et la performance au travail sont conditionnels à la capacité de l'employeur d'offrir la chance à ses employés de trouver la satisfaction et de s’accomplir. 

Permettre aux individus de s'épanouir dans leur milieu professionnel, c'est une responsabilité que les entreprises sont plus enclines à assumer, et qui se partage avec les employés, souligne la psychologue. «Les entreprises sont de plus en plus conscientes du rôle qu’elles ont à jouer si elles veulent garder leurs meilleurs éléments. Ce qu’on a de plus précieux au travail, ce sont nos talents et notre motivation. L’organisation a la responsabilité de donner aux gens des objectifs, une planification qui leur procure l'espoir de se développer dans l’organisation, des conditions de travail équitables, parce que le sentiment de justice est extrêmement important.»

«Hommes et femmes, on devrait tous avoir le même objectif, c’est de faire en sorte que le travail soit une source de satisfaction dans notre vie de façon générale »
– rose-marie charest

Les entreprises doivent aussi s’assurer de former les employés pour qu’à leur tour, ils puissent continuer de développer leurs compétences. Ces derniers auront, eux, la responsabilité individuelle de prendre soin d’eux, d'«avoir du plaisir, au travail comme ailleurs» et de s’assurer que le stress normal associé au travail demeure positif.

«Hommes et femmes, on devrait tous avoir le même objectif: faire en sorte que le travail devienne une source de satisfaction dans notre vie de façon générale souligne Rose-Marie Charest. Pour cela, il faut que celui-ci soit conciliable avec une vie personnelle, tant dans son cadre que dans son contenu.»

L’importance de savoir dire oui
Selon Rose-Marie Charest, la capacité à faire des choix représente un autre pan essentiel à la réussite et au bonheur. «Le problème, c’est parfois de sentir qu’on ne serait pas capable, c’est d’avoir peur de le faire parce que les exigences semblent incompatibles avec ce qu’on veut faire du reste de notre vie.» Alors que les dires populaires valorisent la capacité individuelle à dire non, la psychologue propose une perspective différente pour faciliter la prise de décision. Un thème sur lequel portera sa prochaine présentation, et qui fait aussi l’objet de son projet livre.

«Je n’ai jamais rencontré une personne heureuse seulement parce qu’elle savait dire non (...) Il faut savoir dire oui à quelque chose de fondamental, primaire, extrêmement motivant pour nous. Et ça, c’est vrai autant pour les femmes que pour les hommes.» Dans le cadre de son expérience clinique, politique et de gestionnaire, Rose-Marie Charest a pu tracer un lien entre bonheur et capacité à faire des choix. «Les gens que j’ai rencontrés qui réussissaient à mener un projet, à être passionnés par quelque chose, à dire oui à quelque chose plutôt que d’avoir peur constamment qu’on abuse d’eux ou peur de ne pas y arriver étaient plus heureux.»

Qu’on parle de choix, de bonheur ou de conciliation entre vie personnelle et ambition de carrière, les enjeux soulevés par Rose-Marie Charest concernent autant les femmes que les hommes. «Si l'on regarde le travail non pas comme un mal nécessaire, mais comme un lieu d’accomplissement, un lieu où l'on doit faciliter pour chacun le fait de déployer ses talents et de mettre en relation sa vie personnelle et sa vie professionnelle, toute la société en sort gagnante. Femmes et hommes confondus.» 

«L’organisation a la responsabilité de donner aux gens des objectifs, une planification qui leur procure l'espoir de se développer dans l’entreprise, des conditions de travail équitables, parce que le sentiment de justice est extrêmement important.»

La communication, un élément-clé
À l’occasion de la Journée de la femme, Rose-Marie Charest présentera la deuxième édition de la conférence Femmes et réussite lors de laquelle la communication sera au cœur des enjeux traités. Selon elle, «la différence entre les personnes qui réussissent et celles qui éprouvent plus de difficultés se trouve dans les aptitudes de communication. La capacité de communiquer.» Chris Bergeron, directrice, contenus et expériences, de Cossette, qui partagera lors de l'événement des outils pour développer sa capacité de bien communiquer explique: «On a toujours tendance à penser qu’il y a de bons et de mauvais communicateurs. Comme pour tout, cela s'apprend, il faut seulement savoir comment.»

La conférence Femmes et réussite aura lieu le 8 mars prochain. 

comments powered by Disqus