La référence des professionnels
des communications et du design

Prédictions 2017 de Deloitte: la publicité télé restera stable

Deloitte dévoile ses prédictions en technologies, médias et télécommunications pour 2017. On y apprend que les revenus publicitaires de la télévision au Canada et aux États-Unis devraient demeurer stables, une bonne nouvelle selon Duncan Stewart, directeur de la recherche de Deloitte.

Deloitte prévoit qu'aux États-Unis, en 2017, les revenus publicitaires de la télévision seront semblables, à un ou deux points de pourcentage près, à ceux de 2016. La publicité télévisuelle au Canada devrait, dans l’ensemble, suivre la même tendance. Ce statu quo rime avec bonne nouvelle selon Deloitte, pour un secteur au potentiel de croissance souvent perçu comme négatif.

duncan stewart

deloitte

D'ailleurs, les revenus publicitaires de la télé aux États-Unis ont atteint 72 milliards$ en 2016, une augmentation de 3,5% par rapport à 2015. Pour Duncan Stewart, directeur de la recherche de Deloitte, une variable pourrait même bonifier ce nombre en 2017: le sport.

«Les sports constituent une portion importante de la publicité télévisée. Aux États-Unis, tout tourne autour du football, tandis qu'au Canada, c'est une affaire de hockey. Si les équipes canadiennes de la Ligue nationale de hockey se qualifient pour les séries éliminatoires, les revenus publicitaires ici seront plus élevés.»

Deloitte estime que le secteur des publicités télévisées pourrait regagner une partie des revenus accaparés par les services numériques.

De plus, Deloitte estime que le secteur des publicités télévisées pourrait regagner une partie des revenus accaparés par les services numériques. Ainsi, la diffusion vidéo en continu n’attirerait pas autant les publicitaires grand public que la télé traditionnelle, et le visionnement en direct resterait l'option préférée des téléspectateurs.

«En matière de streaming, un cinquième des téléspectateurs visionne 87% du contenu consommé. C'est un marché extrêmement concentré. Pour un annonceur qui souhaite s'adresser à un vaste auditoire, la publicité sur les plateformes de diffusion en continu ne s'avère peut-être pas aussi efficace que la télé traditionnelle, qui atteint un auditoire plus grand public», précise Duncan Stewart.

Deloitte révèle aussi que l’adulte moyen aux États-Unis passe plus de 1800 heures par année devant la télévision, un chiffre encore plus élevé auprès des 65 ans et plus, un groupe démographique en croissance.

«Il est vrai que les jeunes milléniaux regardent moins de télé qu'auparavant, autant au Canada qu'aux États-Unis. Toutefois, le visionnement moyen est en chute très, très lente: environ une minute de moins par année aux États-Unis, et deux de moins au Canada. En prenant en compte l'augmentation de la tranche démographique des 65 ans et plus, qui regarde davantage la télé, l'on peut s'attendre à une certaine stabilité des deux côtés de la frontière.»

La tablette en baisse

Les ventes de tablettes atteindront moins de 160 millions d'unités en 2017, une baisse de 10% par rapport à 2016.

Deloitte prévoit que les ventes de tablettes atteindront moins de 160 millions d'unités en 2017, une baisse de 10% par rapport aux 178 millions d'unités vendues en 2016. Pour Deloitte, la période où la demande pour les tablettes aura été la plus forte est maintenant derrière nous.

Nées en 2010, les tablettes se sont vendues à plus de 200 millions d'unités en 2013, 2014 et 2015, avant de voir ce nombre chuter depuis cette époque. À noter: selon un sondage mené auprès des Américains sur leur appareil favori, seuls 29% ont répondu la tablette. À titre comparatif, le téléphone intelligent recevait 76% des réponses dans le même sondage.

L'empreinte digitale en voie de devenir la norme

Deloitte prévoit que plus d’un milliard d’appareils réagissant aux empreintes digitales seront présents sur le marché en 2017.

Deloitte prévoit que plus d’un milliard d’appareils réagissant aux empreintes digitales seront présents sur le marché en 2017. La plupart seront utilisés au moins 30 fois par jour, pour un total de plus de 10 000 milliards de lectures d’empreinte pour toute l'année.

Selon Deloitte, cette croissance est tributaire du fait que d’ici 2020, l’utilisateur moyen possèdera plus de 200 comptes en ligne, forçant du même coup l’établissement d’un nouveau modèle de gestion des mots de passe personnels. En effet, la firme estime que l'ensemble des téléphones intelligents et des tablettes seront dotés de lecteurs d’empreintes digitales d'ici 2020, et qu'un nombre croissant d’applications adopteront la lecture d’empreintes comme solution de rechange aux mots de passe.

Parmi les autres prédictions de Deloitte pour 2017: les solutions de TI (technologie de l'information) sous la forme de services représenteront 35% des investissements dans ce secteur en 2017; des avancées importantes vers le déploiement de la 5G seront accomplies en 2017; d'ici 2022, au moins le quart des utilisations de la navigation numérique de précision comportera un volet intérieur, comparativement à moins de 5% en 2017; le marché du disque vinyle frisera le milliard$ de ventes en 2017; les attaques par déni de service distribué (DDoS) gagneront en amplitude dans l'année; et 2017 marquera l’essor des systèmes de freinage automatique des voitures. 

Il est possible de consulter le rapport de Deloitte à cette adresse.

comments powered by Disqus