La référence des professionnels
des communications et du design

Wedge, une «petite boutique» aux grandes ambitions

Fondé en janvier, le studio Wedge est composé de Justin Lortie et d'Olivier Laporte, des designers graphiques «passionnés» et désireux de «contribuer au design montréalais». Explications de Justin Lortie, fondateur.

«Wedge, c’est un objet tranchant qui s’insère entre deux parties, comme une hache, par exemple. Je vois justement le studio Wedge comme cet élément milieu dans le succès d'un projet: d’un côté, l'on retrouve l'annonceur, de l’autre, le public, et la création réside entre les deux», illustre Justin Lortie.

Diplômé de l'École de design de l'Uqam en 2007, Justin Lortie est passé par les portes de Sid Lee et de 26 lettres, entres autres, avant de finalement opter pour une vie de pigiste, qui lui permettait de voyager. Amateur de plein air, c'est d'ailleurs lors d'un séjour à Wedgemount, en Colombie-Britannique, qu'il s'est décidé à lancer son propre studio. «Wedge, c'est ma réponse au désir de contribuer au design montréalais, puis d'y apporter ma vision personnelle.»

poster pour le film «apnée», 2016

Crédit: wedge

Pour y parvenir, Justin Lortie s'est donc associé à Olivier Laporte, avec qui il travaille aujourd'hui à temps plein. Ensemble, ils forment une équipe «complémentaire»; alors que Justin Lortie est issu de l'Uqam, Olivier Laporte a plutôt étudié en design industriel, avant de passer au design graphique après un échange à l’École cantonale d'art de Lausanne.

La «synergie» entre les deux designers aura d'ailleurs inspiré leur façon de travailler. Après avoir observé une «évolution des tendances» dans l'industrie, alors que «le client devient souvent son propre directeur artistique» dans le processus de création, Justin Lortie avait trouvé la nature de son studio: «Wedge rentre facilement dans des projets de type 360 degrés, où l'on peut intégrer les équipes déjà en place et se concentrer à faire du bon design.»

«On peut offrir l'élément manquant à un projet, un produit ou une campagne, pour ainsi la propulser.»
- Justin Lortie

Pour l'heure, Wedge compte sur une «bonne base de clients», avec qui son équipe travaillait déjà. Attablé, pour l'instant, à des projets avec Érudit ou encore avec le café Dispatch, le duo lançait récemment le site web de Wedge, dans l'optique de faire rayonner davantage ses réalisations.

«On dirait que Montréal a sa propre façon de faire du design. Wedge, c'est un studio qui reste une petite boutique, mais qui tente d'aller vers un créneau plus international avec un feeling un peu plus global. On veut aller chercher ce sentiment, puis le ramener ici.»

* En couverture: Olivier Laporte (à gauche) et Justin Lortie (à droite). En galerie d'images: quelques projets passés de Wedge. Photo: Studio Wedge.

comments powered by Disqus