La référence des professionnels
des communications et du design

Rentrée: 7 tendances fortes dans l'industrie

Finies les vacances, c'est l'heure de s'attaquer à la prochaine saison. Mais que faut-il surveiller et où concentrer ses énergies? Infopresse a posé la question à divers spécialistes des communications et du marketing.

duncan stewart

deloitte

La télé, toujours importante
Duncan Stewart
Directeur de la recherche de Deloitte
«La tendance la plus importante que je constate est la croissance de la télé. En 2015, elle a connu une hausse de l'auditoire, et ce pourrait être encore plus important en 2016 après plusieurs années de stagnation. Les abonnés au câble sont en décroissance, mais pas de manière si significative. La télévision traditionnelle reste ainsi un média de distribution majeur. En fait, pour des produits destinés à une cible très précise, le web est probablement plus adéquat, mais pour des biens de consommation courante comme de la bière ou du dentifrice, le web est important, mais autant que la télévision. Certains dollars investis en web pourraient même revenir à la télé. 

Aussi, les ventes de tablettes continuent de chuter, particulièrement auprès des 18-35 ans. Ceux-ci adorent leur téléphone pour certaines utilisations, et autant leur ordinateur portable, pour d'autres. Il y a ainsi encore de l'argent à investir dans les sites web.

En bref, il existe différents comportements pour différents emplois. C'est ce qu'on appelle l'omnicanal. Un mix. C'est difficile à analyser, en fonction de l'industrie, de la valeur du dollar, du moment de la journée, etc. Mais c'est là que se trouvent les vérités consommateurs.»

chris bergeron

cossette

La mort du texte
Chris Bergeron de Cossette
Directrice de création, expérience et contenus
«Trois tendances majeures pourront être observées.

La première, la mort du texte. L'image en mouvement, du gif à la retransmission directe, prennent le dessus sur les tweets, billets, articles de blogues et même les photos. On ne raconte plus des histoires, on montre des ''stories''.

Aussi à surveiller, le vlogging quotidien. Dans le même ordre d'idées, la vidéo quotidienne constitue un format qui intéresse de plus en plus le public. Caisey Neistat, le roi des vlogueurs, vient d'ailleurs d'être nommé l'un des hommes de l'année par QG
Enfin, il faut s'intéresser à la personnalisation automatique. Les entreprises qui livreront des expériences relationnelles sur un mode conversationnel (utilisation des bots, réponses en mode chat) sur leurs applis, sites et réseaux sociaux répondront mieux aux nouvelles attentes des consommateurs. » 

vicky boudreau

bicom

Contenu et transparence
Vicky Boudreau
Directrice générale et cofondatrice de Bicom
«Nous constatons actuellement beaucoup de changement dans les besoins et, par conséquent, les pratiques des annonceurs. Par conséquent, cela influence ce qu’on choisit d’intégrer comme pratiques dans le mix média. Tout ce qui concerne les influenceurs et la création de contenu nous intéresse particulièrement. Longtemps, pour déployer une campagne d'influenceur, il s'agissait d'envoyer des produits, puis d'établir des contacts pour qu’ils les essaient. Désormais, la question de l'encadrement de ces pratiques se pose.
De mes discussions avec différents annonceurs, je constate également qu'il est important pour eux de continuer d'avoir des relations avec les médias qui restent authentiques. Ce sujet a déjà été abordé ailleurs, mais j’ai hâte de voir comment ça va se passer ici. Je crois qu'il est important que le contenu commandité soit annoncé. C’est plus authentique ainsi et la valeur des "vraies retombées" s'en trouve augmentée. Actuellement, ça se fait de manière aléatoire, mais éventuellement, il sera important de définir des balises (NDLR: peu après cette discussion, Vicky Boudreau a déniché cet article sur les nouvelles règles établies par Les normes canadiennes de la publicité).
Pour l'annonceur, il peut sembler plus facile de payer afin de garantir les résultats, mais la valeur d’un article obtenu du coté contenu est très porteur. Comment peut-on s’adapter à ces nouvelles occasions dans notre domaine? Je crois qu'il y a de l'avenir dans la création de contenu puisqu'il y a quelque chose de naturel à présenter un message pour les spécialistes des relations publiques. Il y a là une belle occasion de diversification.»

dominique verdon

carat

Mesurer et cibler
Dominique Verdon
Vice-président, codirecteur général de Carat Montréal
«Le comportement du consommateur change au rythme des technologies et des plateformes de contenus. Il consomme ces contenus passant d’un appareil à un autre rapidement et fréquemment. L’attribution des différentes actions publicitaires s'avère donc un élément important à maîtriser afin de maximiser les investissements et le rôle des points de contact. 
Initialement, l’attribution a été très utilisée en numérique, car ce point de contact est hautement mesurable – le dernier clic faisant foi de tout. Cette seule façon d’analyser a teinté des stratégies axées sur la conversion. Il devient donc fondamental de briser cette vision et d’analyser tous les contacts numériques et hors ligne menant à ce clic et ainsi comprendre le processus décisionnel dès le début.
L’attribution est maintenant de plus en plus précise grâce aux outils permettant la fusion de plusieurs sources de données en ligne et hors ligne. Ces insights vont amener davantage d’efficacité et de solutions pertinentes et innovatrices.
Intimement liées à la donnée, les stratégies de programmatique vont continuer de progresser dans les prochains mois au Québec et au Canada. La force de pouvoir s’adresser à des auditoires qualifiés, l’ouverture de grands groupes médias ainsi que la mesurabilité de cette technologie en font encore une tendance forte des prochains mois.»

Érick vadeboncœur

oboxmÉdia

Des contenus consacrés pour chaque source d'auditoire
Érick Vadeboncœur
Président et chef de la direction d'Oboxmédia
«Ces deux dernières années, nous avons vu une forte croissance de l'auditoire des sites web provenant des médias sociaux. En 2017, il m’apparaît donc primordial pour les éditeurs de développer du contenu répondant aux attentes de ce type d'auditoire, sans négliger le potentiel provenant des outils de recherche et autres sources plus traditionnelles. Avec ces nouvelles sources de public, la monétisation du contenu devient plus complexe, mais cela apporte plus d'occasions de croissance si l'on parvient à maîtriser chaque plateforme de distribution.»

catherine simard

La Cage - Brasserie sportive

Authenticité et proximité
Catherine Simard
Directrice du marketing de La Cage - Brasserie sportive

«Les consommateurs veulent des marques qui savent s’adapter à leur réalité, leurs intérêts personnels et sociaux, et suivre les tendances. Cette année, une stratégie gagnante passe inévitablement par plus d’authenticité et de proximité: création de contenu, gestion hors pair des médias sociaux, marketing participatif, expérience de marque, etc. Par tous ces moyens et canaux, le défi d’arrimer les messages et d’être pertinent reste d’autant plus grand. En plus d’assurer un équilibre entre qualité, efficacité et flexibilité... rien de moins!»

alexis robin

lg2

Marque et intelligence artificielle
Alexis Robin
Associé et vice-président numérique de Lg2
«
Après la transition de l’encre aux pixels, le design identitaire effectuera une transition de l’écran à l’intelligence artificielle. Dans l’optique d’une disparition graduelle des écrans et des interfaces, au profit d’objets et d’expériences connectées et automatisées, la relation avec la marque reposera de moins en moins sur la dimension visuelle, mais de plus en plus sur les quatre autres sens, l’utilité et la capacité de devancer les besoins. Nous parlerons de moins en moins d’intégration et de constance, et de plus en plus de comportement et de cohérence.»

comments powered by Disqus