La référence des professionnels
des communications et du design

Port Franc et Simons prennent le large

Le détaillant Simons et l'entreprise de négoce transatlantique Port Franc ont fait appel à Martin C. Pariseau de l'équipe de Gorditos pour concevoir un film documentant l'importation à la voile de vêtements français pour la bannière québécoise.

Cette importation à la voile, la première au Canada au XXIe siècle, s'est construite autour d'une double visée: «souligner le virage vert de Simons ainsi que les solutions de transport innovantes et la recherche de produits éthiques et conçus à la main que propose l'importateur Port Franc», explique Fabien Loszach, associé de Port Franc.

Ainsi, le film s'attarde aux trois étapes du trajet d'importation des produits, tous exclusifs à Simons au pays: dans les ateliers français, où ils sont fabriqués à la main; à La Rochelle, où les produits sont embarqués sur le Picton Castle, un voilier trois-mâts de 179 pieds construit en 1928; puis, finalement, à leur arrivée, au port de Québec, où des voitures Téo Taxi les attendaient pour finaliser leur transport de façon carboneutre.

Car si la vidéo met l’accent sur la fabrication à la main et la fierté des artisans, elle s'attarde également à la portée environnementale du projet. En effet, Peter Simons, lui-même descendant d'un négociant qui a traversé l'Atlantique en bateau pour offrir des produits exclusifs aux gens de Québec, estime que ce partenariat avec Port Franc est plus qu'un clin d'œil à l'histoire de son entreprise.

«L’industrie de la mode serait la deuxième source de pollution dans le monde, notamment en raison des méthodes de grande distribution, dit le président-directeur général de Simons. Les consommateurs sont de plus en plus sensibilisés au développement durable. Ils recherchent des produits sains, éthiques et fiables. Il nous revient de trouver des solutions, un geste à la fois.»

La vidéo est diffusée sur le compte YouTube de Port Franc et sur celui de Simons, mais aussi sur sa page Facebook et sur blogue. Elle sera soutenue par des achats médias chez Port Franc. L'entreprise souligne d'ailleurs que le choix de confier à Gorditos la réalisation de ce film s'est fait vite. «Pour raconter cette histoire hors du commun, nous voulions travailler avec une agence de production dotée d'un regard singulier et neuf. Notre choix s’est donc très rapidement porté sur Martin C. Pariseau et Gorditos», conclut Fabien Loszach.

Annonceurs: Simons, Port Franc
Direction artistique: Port Franc, Gorditos
Rédaction: Port Franc
Production: Gorditos – Martin C. Pariseau
Maisons de postproduction: Mel’s (colorisation) The Workshop (en ligne)
Design: Charmant & Courtois
Musique et son: Cult Nation

comments powered by Disqus