La référence des professionnels
des communications et du design

Les humeurs de la rédaction: le prince George fait de l'attitude à Justin Trudeau

Au programme cette semaine: enfin quelqu'un qui ne tient pas à prendre un selfie avec Justin Trudeau, une pub de Dunkin' Donuts accusée de racisme et une illusion sexuelle pour vendre des jeux de loterie. 

La rédaction est inquiète pour l'avenir des relations canado-anglaises. Le 24 septembre dernier, tous les Canadiens avaient les yeux rivés sur l'ouest du pays pour la rencontre entre la famille Trudeau et la famille royale britannique. Si les adultes ont eu l'air très heureux de se retrouver et de pouvoir discuter, le prince George, futur héritier du trône, semblait beaucoup moins enchanté. Visiblement, il n'a pas compris l'engouement qui règne autour du premier ministre canadien. Il a refusé, de façon catégorique, de lui taper dans la main. Et ce, sous l'œil attentif des caméras. Comme quoi, même Justin Trudeau ne peut réussir toutes ses sorties publiques. 

La rédaction ne juge pas la loterie comme un jeu qui se joue en couple et en sous-vêtement. L'entreprise française Gifi a tout de même utilisé ce concept pour une récente campagne. On y voit un homme qui, selon toute vraisemblance, reçoit une faveur sexuelle de sa conjointe. Toutefois – surprise! –, un autre angle de caméra révèle qu'il joue au jeu Bravoloto en ligne, alors qu'elle fait des push-ups. Si l'on peut trouver la pub mauvaise, on ne peut reprocher à Gifi d'être sexiste. Dans un second message, les rôles sont inversés. 


La rédaction ne mangera pas de beigne aujourd'hui. C'est un produit qui lui semble trop controversé, depuis le lancement d'une pub égyptienne de Dunkin' Donuts sur Instagram. Une affiche y présente deux beignes: un entièrement saupoudré de sucre blanc et un partiellement trempé dans le chocolat. Selon BuzzFeed, le texte qui y est affiché se traduit de la façon suivante: «Si la noirceur est à moitié belle, la blancheur l'est complètement». Encore plus mystifiant, Dunkin' Donuts ajoute sous la photo «Parce que nous sommes contre le racisme, nous allons manger les deux beignes. Lequel choisirez-vous?»

Évidemment, les internautes ont vite pris d'assaut les réseaux sociaux pour dénoncer ou soutenir l'initiative. 

À noter que Dunkin' Donuts a retiré la campagne. 

 

comments powered by Disqus