La référence des professionnels
des communications et du design

Améliorez la forme de votre discours

La maîtrise du non verbal, des silences et des gestes: ce sont autant d'éléments à travailler pour améliorer sa communication verbale. Jacques Marsan, coach en communication publique et média, donne ici quelques conseils sur les éléments à exercer. 

La forme du message constitue l’élément le plus négligé en communication publique. Pourtant, sa maîtrise est essentielle. Elle a un impact considérable quant à la bonne réception du message par les interlocuteurs. C’est ce qu’on appelle l’esthétique de communication et à laquelle les gens sont inconsciemment sensibles. Le débit, l’articulation, la ponctuation, l’élimination des tics verbaux, le relief du message, l’expression, la projection vocale, le regard et la gestuelle représentent tous des éléments de forme à maîtriser si l’on veut optimiser notre qualité d’intervention. Ce n’est pas facile, mais on peut y arriver en apprenant différentes techniques, puis en s’exerçant en vue de nos interventions.

jacques marsan

coach en communication publique et média

Voix
C’est notre outil de communication. C’est par elle que nous capterons l’attention des gens au départ. Il est donc primordial de bien la connaître et d'apprendre la technique d’équilibre entre la pose et la projection vocale.

Débit
C'est la base de toute bonne communication. Sans la maîtrise de cette dimension, il est impossible d’obtenir une communication de qualité. Un débit trop rapide donne un propos linéaire et sans impact. Il faut donc ressentir physiquement son débit pour l'ajuster. C'est de la gymnastique et ça ne s'acquiert que par l'exercice.

Silence
Il est important d’aérer et de ponctuer notre propos. Le silence fait partie de la communication. Il faut savoir comment l’utiliser pour maximiser la force du propos.

Tics verbaux
Beaucoup trop d’orateurs ont des tics verbaux. Voici quelques exemples: «euh, alors, donc, eh, bien, bon ben, quand même, un peu, un petit peu, je veux dire, enfin, écoutez, disons que». Tous ces parasites alourdissent considérablement le propos et nuisent à la clarté du message. Il faut travailler à les éliminer.

Articulation
Voilà une lacune majeure chez plusieurs orateurs. Il est essentiel de maîtriser le niveau d’articulation pour faciliter la compréhension du message.

Relief
Notre message aura de l’impact si nous le modulons. Il faut apprendre à lui donner du relief en appliquant la technique d’appui sur les mots pour lui donner de la nuance et le rendre vivant.

Expression
Le sourire s'avère un élément très important en communication. Il accentue la brillance du regard et colore la voix. Ce n'est pas facile pour tous de sourire en parlant. Il faut souvent travailler cette dimension que beaucoup de gens oublient.

Gestuelle
Elle est très importante pour soutenir notre propos. Lorsque nous sommes mal à l’aise avec elle, nous dégageons une impression de gêne auprès de l’auditoire. Une gestuelle maîtrisée démontre de l’assurance.

Jacques Marsan animera L'art de la présentation orale le 24 novembre prochain au Campus Infopresse. 

comments powered by Disqus