La référence des professionnels
des communications et du design

Le commerce du sommeil, nouvelle «bulle» économique?

À la chronique Bêtes de pub cette semaine, Arnaud Granata, éditeur d'Infopresse, et Stéphane Mailhiot, vice-président, stratégie, de Havas Worldwide Canada, discutent, entres autres, du commerce du sommeil.

Comme le souligne Stéphane Mailhiot, un sommeil adéquat permet de mieux focaliser son attention au travail. Certaines études estiment même qu'après 20h d'éveil consécutif, une personne se retrouve dans le même état d'esprit que si elle avait un taux d'alcoolémie dépassant 0,08%.

stéphane mailhiot

haves worldwide canada

Si les dirigeants d'entreprises se vantaient autrefois de peu dormir, trop occupés par le travail, les plus récentes tendances administratives donnent une place grandissante à la gestion du sommeil. En effet, certaines organisations attachent désormais leurs primes annuelles à la prise de vacances ou à un arrêt de travail salutaire et reposant.

Aux États-Unis, l'engouement pour le sommeil est aujourd'hui à la hausse, même dans le commerce de détail.

À titre comparatif, il existe maintenant plus de 9200 boutiques de matelas aux États-Unis, soit presque autant que les 12 000 succursales Starbucks présentes dans ce pays. Ce chiffre énorme pousse Stéphane Mailhiot à se questionner sur la formation soudaine de cette «bulle du sommeil».

Expliquant que l'achat de matelas est souvent repoussé pour des questions financières, il estime que la relance économique actuelle serait une des causes principales de cet engouement pour les matelas.

arnaud granata

infopresse

Arnaud Granata conclut avec un exemple récent de cette mise de l'avant du sommeil. Il rappelle que le dernier catalogue Ikea présente de nombreux matelas dissimulés dans des salons et que l'entreprise fait aussi la promotion des matelas pour les aires de jeux et de repos des enfants.

Aussi au programme cette semaine: discussion sur la réappropriation de la campagne présidentielle américaine en pub, analyse de l'image de la semaine, dans laquelle une foule prend des égoportraits avec Hillary Clinton, et regard sur ces opérations qui utilisent de fausses identités pour promouvoir des causes sociales.

Retrouvez l'intégralité de la chronique «Bêtes de pub», diffusée à l’émission Médium large de Radio-Canada.

comments powered by Disqus