La référence des professionnels
des communications et du design

Les humeurs de la rédaction: Salvailmojis, Skittles et fougères

Au programme cette semaine: la rédaction analyse les Salvailmojis, puis recueille le pire et le meilleur du clan Donald Trump. 

La rédaction pourrait être tentée par le Salvailmoji Shooter cette fin de semaine. Le prolifique Éric Salvail a lancé l'application Salvailmoji, conçue avec Volume 7. Elle offre aux utilisateurs des émojis inspirés de sa personne et de ses activités professionnelles. Pour ceux qui désirent plus d'Éric Salvail dans leur vie, il est maintenant possible de communiquer avec des émojis de son visage ou de son chat Padthaï sur les réseaux sociaux et en textos.

Pour l'animateur, il s'agit surtout d'une nouvelle façon d'atteindre son public: «En 2016, je considère qu'il est primordial d'avoir une stratégie multiplateforme qui colle au mode de vie des gens; j'espère vraiment qu'ils vont adopter les Salvailmojis!», souligne-t-il.
 

La rédaction a recueilli le pire et le meilleur de la famille Trump cette semaine. Le fils du candidat républicain à la Maison Blanche, Donald Trump, a fait parler de lui avec sa théorie sur les réfugiés syriens. Il a comparé ces derniers à un bol de Skittles afin d'expliquer pourquoi un meilleur contrôle des frontières serait nécessaire. Son raisonnement est assez simple: si l'on vous offrait un bol de Skittles en vous disant que trois d'entre eux sont mortels, en mangeriez-vous?

Skittles a vite répondu en la personne de Denise Young, vice-présidente, affaires corporatives, de Wrigley Americas. «Les Skittles sont des bonbons, a-t-elle lancé. Les réfugiés sont des humains. Nous estimons qu'il s'agit d'une analogie inappropriée. Nous nous abstiendrons de tout autre commentaire, puisque tout ce que nous pourrions dire pourrait être interprété comme du marketing.» 

Quant au meilleur du clan Trump cette semaine, il a inséré une publicité de sa campagne électorale dans une entrevue que donnait Hillary Clinton à Zach Galifianakis dans le sketch humoristique Between Two Ferns (Entre deux fougères). Reste à savoir si l'idée revient réellement à Donald Trump ou aux scénaristes du site Funny or Die. 

 

comments powered by Disqus