La référence des professionnels
des communications et du design

3 tendances à surveiller sur les réseaux sociaux

Facebook a menti sur ses mesures de publicités vidéo, Google lance sa messagerie instantanée Allo, et Twitter serait sur le point d'être vendu. 

* Des annonceurs et publicitaires affirment que Facebook ment sur ses audiences vidéo depuis deux ans. Facebook a annoncé, il y a quelques semaines, que le temps passé à regarder une vidéo avait été gonflé. La cause: le réseau ne mesurait que les visionnements ayant dépassé trois secondes, le seuil selon lequel Facebook considère une vidéo vue par un utilisateur. Certaines entreprises ont cherché à en savoir plus. Notamment, le groupe Publicis a appris par Facebook que la méthode de mesure surestimait de 60% à 80% la moyenne de temps passé devant une vidéo. 

Vendredi, Facebook a publié ses excuses et a affirmé que cette erreur avait été corrigée. 

* Google a lancé sur Android et iOS Allo, son application de messagerie instantanée avec un service d'intelligence artificielle. Parmi ses fonctionnalités, Allo peut proposer des suggestions de réponse lorsque vous échangez des messages avec un ami. Ce nouvel outil étant évolutif, il s'adaptera davantage aux réponses d'un utilisateur fréquent.

Allo peut aussi servir de troisième interlocuteur dans une conversation. En écrivant @google dans la barre de réponse, le service comprendra que vous vous attendez à ce qu'il réponde aux questionnements de votre discussion. Par exemple, si vous vous demandez où aller au restaurant avec votre ami, vous pouvez demander à Allo. L'application propose tout de même un mode «incognito», enlevant l'accès à l'intelligence artificielle. Cependant, les échanges pourront être stockés indéfiniment dans les serveurs de Google par défaut, selon The Guardian

L'application permet aussi de multiples nouvelles fonctionnalités de messagerie, comme le dessin à même la discussion, différentes tailles de typographie et des autocollants. 

 

* Les rumeurs vont bon train sur la possibilité de la vente de Twitter. Depuis vendredi, les médias du monde entier rapportent que le réseau social serait en discussion, entre autres, avec Google et Salesforce, et serait susceptible de recevoir une offre formelle sous peu. Si Twitter a refusé de commenter la nouvelle, son titre a explosé vendredi matin. À 10h48 à New York, il avait augmenté de 20%, passant à 22,28$ selon Bloomberg

comments powered by Disqus