La référence des professionnels
des communications et du design

Quel nouveau rôle pour les organisations dans la société?

​Les marques doivent montrer leur capacité à poser des actions tangibles dans la société sans tomber dans le green ou le socialwashing. C'est un des enjeux au programme le 30 novembre prochain, à l'occasion de la journée Responsabilité de marque.

LA VALEUR DE LA MARQUE 
Rob Michalak | Ben & Jerry’s | Burlington 

Rob Michalak

Ben & Jerry’s 

Un nombre croissant d’entreprises reconnaissent que leur modèle d’affaires doit inclure un engagement à créer des solutions à des enjeux sociaux, économiques et environnementaux. En plus, des mouvements comme B Corp prennent de l’ampleur, confirmant ainsi la nécessité que les modèles d’affaires comportent également une préoccupation sociale. On constate aussi que les consommateurs se montrent plus loyaux envers les marques qui adoptent une stratégie allant dans ce sens. En retour, les annonceurs sont désormais plus proches d'eux, car ils épousent leurs valeurs et intérêts.

Rob Michalak, directeur mondial, mission sociale, de Ben & Jerry’s, expliquera comment le glacier, dont la réussite est mondiale, s'est positionné comme pionnier en matière de responsabilité de marque, avec un modèle d’affaires orienté vers des valeurs qui lui sont propres.

QUELLE RAISON D’ÊTRE POUR L’ORGANISATION EN 2016?
Anne Donohoe | MEC | Vancouver

Anne Donohoe 

MEC 

L’engagement communautaire est au cœur des opérations de MEC et son engagement envers le programme 1% pour la planète lui permet d’investir une part de son chiffre d’affaires annuel dans des projets, organismes, programmes et campagnes qui améliorent l’accessibilité aux activités de plein air et la protection de l’environnement. 
 
Comment orienter l’investissement communautaire et les priorités stratégiques d’une organisation? Quelles sont les clés pour communiquer ses actions de façon authentique au sein de la communauté? Anne Donohoe, chef de la direction marketing de MEC, répondra à ces questions.

MARQUES ACTIVISTES: LA PRISE DE POSITION, UN IMPÉRATIF?

La prise de position était encore, il y a quelques années, une activité réservée aux marques les plus novatrices de ce monde. En 2016, la donne a changé. Plusieurs marques essaient de se rattacher à une cause, avec plus ou moins de succès. Starbucks, par exemple, avec sa campagne #Racetogether l’a appris à ses dépens.

Un panel d’experts composé de ​Geneviève Paquette (Canadien et Fondation des Canadiens pour l’enfance), Hélène Chartier (Telus Santé), ​Jean-Jacques Stréliski (HEC Montréal) et ​Jean-Philippe Shoiry (Republik), discutera ces enjeux au cours d'une discussion animée par Arnaud Granata, d'Infopresse.

BOIRE POUR L'ART

​Nicolas Duvernois | Romeo’s Gin, Pur Vodka

 

​Nicolas Duvernois 

Romeo’s Gin

«Nous ne sommes pas un produit avec une cause, mais bien une cause avec un produit», se plaît à dire Nicolas Duvernois, qui a fondé Romeo’s Gin avec l’intention de réinventer la façon dont on boit.

La Fondation Roméo, qui promeut, démocratise et soutient les arts d’ici et d’ailleurs, reçoit 5% des profits pour chaque bouteille de Romeo’s Gin vendue. Par cette démarche, Nicolas Duvernois cherche à démocratiser l’art et à encourager les entrepreneurs à se lancer en affaires pour une cause. Il exposera l’intérêt d’être associé à une cause pour une jeune entreprise

 
CAPITALISTE OU ACTIVISTE?

Cristiane Bourbonnais | Cohésion stratégies

Cristiane Bourbonnais 

Cohésion Stratégies

Dans nos entreprises, les marques ont d’abord l’impératif de la performance financière. Elles fonctionnent dans un univers concurrentiel immensément plus mondial et plus exigeant. Il leur faut demeurer pertinentes pour des consommateurs qui deviennent plus critiques et plus cyniques, tant à l’égard des autorités que des organisations, et qui attendent que les marques prennent position.

Est-il possible de réconcilier performance financière et marque citoyenne? Faut-il choisir entre performance financière et conscience sociale? Peut-on être à la fois capitaliste et activiste?

Cristiane Bourbonnais, présidente de Cohésion Stratégies (nommée par le magazine Inc. comme une des cinq consultants qui changent le monde), explorera les nouveaux modèles de planification de marque.

​Mickaël Carlier et Matthieu Salou (Novae), Ginette Harnois (Penningtons), Anne-Marie Leclair (Lg2) prendront également part à la conférence le 30 novembre prochain.

--- 

 

La journée Responsabilité de marque est une initiative d'Infopresse, en association avec Novae et en partenariat avec Campus Infopresse et Infopresse jobs. Consultez la programmation complète ici.

 

comments powered by Disqus