La référence des professionnels
des communications et du design

Le journal Toronto Star se lance dans le café

Headline Coffee est le nouveau service de livraison de café offert par le quotidien. Grâce à un partenariat avec le torréfacteur Mountain View Coffee, les Ontariens peuvent maintenant recevoir un sac de café certifié équitable à leur porte.

julie murtha

toronto star

La course au modèle d’affaires
Les quotidiens imprimés recherchent tous le meilleur modèle d’affaires pour survivre à l’ère numérique. Le Toronto Star, dont l’application tablette The Star Touch n’attire pas l’intérêt des lecteurs comme LaPresse+ au Québec, ne fait pas exception à cette règle. «C’est vrai que la plupart des récentes nouvelles au sujet des médias imprimés ne sont pas très positives», admet Julie Murtha, directrice du développement de l'auditoire et de l'innovation du Toronto Star.

Rentabiliser une infrastructure existante
Le quotidien a donc décidé de se tourner vers la création d’une nouvelle occasion d’affaires. Critère important: celle-ci devait reposer sur l’expertise existante au sein de l’équipe.

«La livraison de café constitue une industrie qui nous permet de monétiser notre infrastructure actuelle.»

«Nous pouvons communiquer des messages à des millions de personnes dans nos groupes médiatiques (dont Toronto Star et Metro). Nous pouvons effectuer des livraisons grâce à notre réseau de distribution. Nous pouvons concevoir des articles avec notre équipe de création de contenu (comment la région d’où il provient joue sur le goût du café, pourquoi le marché équitable et durable est important, etc.). Et nous pouvons offrir un service à la clientèle avec notre centre d’appels. La livraison de café constitue vraiment une industrie qui nous permet de monétiser notre infrastructure actuelle et de générer des revenus», explique Julie Murtha.  

«Nous sommes très optimistes que cela fonctionnera.»

Pourquoi le café?
Le café s’est imposé comme le meilleur choix de produit à livrer aux consommateurs. Grâce à des sondages réalisés auprès du panel Star Advertisers, l’équipe du Toronto Star peut savoir quels produits et services son lectorat achète. Ce groupe composé de 4000 membres a révélé que 75% des lecteurs du journal consomment du café. Un choix sûr, selon Julie Murtha, qui estime que les citoyens comprendront l’association entre un quotidien de papier et le café. «Nous sommes très optimistes que cela fonctionnera.» 

Des idées d’expansion
L’idée était d’abord d’offrir le service aux abonnés. Mais l’équipe a décidé de ne pas se limiter à ce bassin et de voir grand. Pour l’instant, tous les Ontariens peuvent se faire livrer un sac de café à leur porte pour 20$ par mois. Éventuellement, le Toronto Star souhaite élargir cette clientèle au Canada entier.

TORSTAR, LE GROUPE MÉDIA PROPRIÉTAIRE DU TORONTO STAR, EST AUSSI PROPRIÉTAIRE DU JOURNAL METRO DE TORONTO, VANCOUVER, OTTAWA ET AUTRES. 

D’abord inspiré par des initiatives du New York Times et du Washington Post, qui ont créé des clubs de vin et qui livrent des bouteilles mensuellement, le Toronto Star n’entend pas se limiter au café. «S'il fonctionne et prouve que nous sommes capables de nous imposer dans le marché de la livraison par abonnements, nous allons certainement regarder quels autres produits nos consommateurs achètent couramment.»

Enfin, Julie Murtha précise: l’objectif n’est pas de générer de nouveaux abonnements pour le quotidien. Headline Coffee a été créé pour survivre seul.  

comments powered by Disqus