La référence des professionnels
des communications et du design

Quand un publiciste est mauvais communicateur

À la chronique Bêtes de pub de cette semaine, Arnaud Granata d'Infopresse et la journaliste Marie-Claude Ducas discutent, entres autres, des propos sexistes de Kevin Roberts, dirigeant de Saatchi & Saatchi.

Kevin Roberts est le grand dirigeant de Saatchi & Saatchi, réseau mondial d'agences faisant partie du conglomérat Publicis.

Figure majeure de l'industrie, il s'est récemment retrouvé au cœur d'une controverse à la suite de propos déplacés sur la question de la parité homme-femme. En entrevue avec Business Insider, il s'est prononcé sur la place des femmes à des postes de direction dans l'industrie publicitaire.

arnaud granata

infopresse

Ainsi, Kevin Roberts estime que «ce putain de débat est dépassé», et que les femmes sont ambitieuses d'une manière qui n'est «pas verticale», mais plutôt «intrinsèque» et «circulaire». Autrement dit, il croit qu'elles font leurs choix de carrière principalement dans l'optique «d’être heureuses». Le dirigeant a conclu sa tirade en disant ne pas vouloir passer de temps sur cet enjeu, puisque la question «n'est pas un débat» selon lui.

Pourtant, Arnaud Granata souligne qu'il s'agit bel et bien d'un problème réel, puisque peu de femmes occupent des postes de direction. Au Québec, elles représentent 57% de la main-d'œuvre dans l'industrie publicitaire, contre seulement 22% des postes de direction.

maire-claude ducas

journaliste

Marie-Claude Ducas rappelle que les propos de Kevin Roberts sont également malheureux, puisqu'ils auraient pu ouvrir une discussion intéressante sur les femmes et les changements en milieu de travail. Il aurait donc manqué de tact malgré ses facultés de communicateur.

À la suite de cette controverse, Kevin Roberts a finalement remis sa démission à Publicis, après avoir été condamné par le président du directoire, Maurice Lévy, en raison de la «gravité de ses propos».

Aussi au programme cette semaine: une campagne sociale pour Dove, un regard les contraintes de la règle 40 aux Jeux olympiques et une discussion sur le coup publicitaire de Stride.

Retrouvez l'intégralité de la chronique «Bêtes de pub», diffusée à l’émission Médium large de Radio-Canada.

En couverture, Kevin Roberts. Photo: Duncan Cole – Saatchi & Saatchi

comments powered by Disqus