La référence des professionnels
des communications et du design

Le CIO lance sa chaîne olympique

Le Comité international olympique (CIO) a profité de la clôture des Jeux de Rio pour lancer sa toute nouvelle chaîne olympique, une plateforme numérique commanditée visant à promouvoir ses activités et valeurs.

Offerte mondialement sur une application mobile pour Android et iOS ainsi que sur un site web, la chaîne olympique est une initiative financée en majeure partie par les marques Bridgestone et Toyota, nommées pour l'occasion «Partenaires fondateurs».

les deux partenaires fondateurs de la chaîne olympique.

Fait à noter, la publicité y sera réservée aux marques partenaires du CIO, par son programme de marketing Top. Rappelons que le CIO impose des règles pour préserver ses marques de commerce.

Le budget de la chaîne et de ses différentes déclinaisons se situerait autour de 470 millions d'euros pour les sept prochaines années, soit environ 690 millions$. La chaîne compte déjà sur le travail d'une équipe de 90 personnes, et des accords ont été conclus avec des maisons de production dans 17 pays ainsi qu'avec 27 fédérations sportives internationales pour la production de contenus exclusifs.

Pour l'instant, le contenu sera en anglais, mais avec un choix de sous-titres en neuf langues.

Plus vite, plus haut, plus jeune

Si la chaîne vise ouvertement la promotion des activités du CIO, elle a toutefois pour objectif principal de joindre les milléniaux, alors que le téléspectateur moyen des Jeux olympiques dépasserait aujourd’hui la cinquantaine, selon Yiannis Exarchos, directeur général d'Olympic Broadcasting Services.

le slogan de la chaîne olympique.

Toujours selon Yiannis Exarchos, la chaîne olympique ne représente d'ailleurs «pas réellement une chaîne de télévision», mais une plateforme numérique et interactive ayant pour mission «de séduire les jeunes générations, de les rapprocher du sport et de l’activité physique, et de partager avec eux les valeurs olympiques toute l’année», comme en témoigne la signature de la chaîne: «Parce que 17 jours, ce n’est pas assez».

Pour y parvenir, elle retransmettra en direct des qualifications olympiques, mais aussi des reportages, des récits d'athlètes ainsi que des vidéos historiques provenant des archives du CIO, qui se verront déclinés sur plusieurs comptes réseaux sociaux: Facebook, Instagram, Twitter et YouTube.

Finalement, des programmes éducatifs ciblant la jeunesse seront présentés, avec des émissions qui traiteront notamment de science, de nutrition ou de technologie, en plus de promouvoir les prochaines éditions des Jeux: ceux de Pyeongchang en 2018, de Tokyo en 2020 et de Pékin en 2022.

comments powered by Disqus