La référence des professionnels
des communications et du design

Ryan Lochte, porte-parole déchu

À la suite du scandale de sa fausse agression durant les Jeux de Rio, Speedo et Ralph Lauren abandonnent le nageur américain.

Speedo USA a annoncé lundi la fin de son partenariat avec Ryan Lochte. Alors qu'il reste une valeur de 50 000$ au contrat entre l'entreprise et l'athlète, Speedo versera plutôt ce montant à Save The Children in Brazil, un organisme sans but lucratif œuvrant auprès des enfants brésiliens. 

De son côté, Ralph Lauren a affirmé que son contrat avec le nageur ne serait pas renouvelé. Selon l'entreprise, l'entente n'était valable que pour les Jeux de Rio et serait donc déjà terminée. Toute référence à l'olympien a été retirée du site web. 

Ryan Lochte est également commandité par l'entreprise d'épilation Syneron Candela, qui préfère attendre que l'enquête soit terminée pour prendre une décision, et Airweave, un fabricant de matelas, qui n'a pour l'instant émis aucun commentaire. 

Rappelons que le nageur, plusieurs fois médaillé olympique, a admis avoir exagéré le récit dans lequel il disait avoir été agressé à l'arme à feu à Rio avec trois compatriotes de l'équipe américaine de natation. Un enregistrement vidéo a plutôt démontré qu'ils avaient délibérément vandalisé une station-service.

Pas facile de commanditer des athlètes olympiques ces jours-ci, parlez-en à Under Armour.  

Pour voir d'autres porte-paroles qui ont mal tourné depuis 1989, cliquez ici

comments powered by Disqus