La référence des professionnels
des communications et du design

La pub sur Facebook constitue 96% de ses revenus

Le réseau social a annoncé la semaine passée qu’il avait modifié son code afin d’éviter que la publicité n’y soit bloquée. Et pour cause, selon une étude de eMarketer.

Au 2e trimestre de 2016, Facebook avait déclaré des recettes publicitaires de 6,2 G$ - eMarketer estime que la publicité constituera donc 96% de ses revenus d’ici la fin de l’année, et d’ici 2018, ce taux atteindra 96,8%.

Rappelons que Facebook avait proposé à ses utilisateurs de nouveaux moyens de contrer les publicités indésirables sans les bloquer complètement sur son site. Avec Ad Preferences, ils peuvent émettre leurs préférences sur les catégories de produits dont ils préfèrent voir la pub.

L’équipe de eMarketer croit néanmoins que de contrer les programmes de blocage publicitaire pourrait nuire à Facebook. En effet, 26% des utilisateurs d’internet aux États-Unis utilisent un tel programme et ces données devraient aller en augmentant, surtout chez les utilisateurs d’appareils mobiles.    

«Il n’est pas difficile de comprendre pourquoi Facebook veut interdire les bloqueurs de publicité, estiment les auteurs de l’étude. Après tout, la publicité constitue la quasi-totalité de leurs revenus. D'autres éditeurs ont commencé à encourager poliment leurs utilisateurs à les ajouter à leur liste blanche; certains empêchent les utilisateurs de logiciels de blocage de visiter leur site. Facebook a la capacité de faire mieux parce qu'il est à la fois un éditeur et une plateforme publicitaire. Les observateurs de l'industrie le surveilleront attentivement afin de voir dans quelle mesure il parviendra à protéger ses placements.»

Consultez l’étude en suivant ce lien.

comments powered by Disqus