La référence des professionnels
des communications et du design

Les humeurs de la rédaction: les ecchymoses de Michael Phelps

Au programme cette semaine: les coups de cœur olympiens, la suite de la guerre entre Visa et Walmart, et la bourde de l'organisme Canadian Blood Services à l'égard de la communauté de Grindr. 

La rédaction compte commencer à s'entraîner sérieusement... dès demain. Depuis que les Jeux olympiques de Rio sont en marche, la rédaction ne peut s'empêcher d'être impressionnée par la force, l'endurance, la volonté et la résilience des athlètes. Parmi nos moments favoris, notons l'enthousiasme de la nageuse Fu Yuanhui, devenue une sensation sur les réseaux sociaux. 

Mais on ne peut passer à côté de la 20e (et de la 21e) médaille d'or de Michael Phelps. Selon Le Devoir, si le nageur américain était un pays, il se placerait en 18e position de ceux ayant gagné le plus de médailles d'or depuis 2000. Le Canada se trouve quant à lui 32e. On comprend pourquoi les marques se l'arrachent: au cours de sa carrière, il a notamment été porte-parole pour AT&T, Subway, Speedo, Visa et, plus récemment, Under Armour. D'ailleurs, on se demande bien pourquoi tout le monde s'interroge tout d'un coup sur ses plaques de peau rouges, présentées depuis mars dans une pub d'Under Armour. 

La rédaction rappelle de toujours faire des recherches avant de pousser des publicités en ligne. Canadian Blood Services, l'équivalent canadien d'Héma-Québec, l'a appris à la dure. L'organisme a déployé une publicité mobile «par erreur» sur l'application Grindr, un réseau social réservé aux hommes homosexuels. L'offensive visait à encourager les utilisateurs à télécharger l'application GiveBlood et à donner du sang avec le slogan «Le pouvoir de sauver des vies dans la paume de vos mains».

Le hic? Santé Canada a interdit aux hommes ayant eu une relation sexuelle avec un autre homme durant la dernière année de donner du sang. Cette mesure était déjà perçue comme une forme de discrimination par les homosexuels.

L'organisation, qui a évidemment retiré la publicité, offre ses excuses et affirme qu'elle prendra désormais les mesures pour que cela ne se reproduise pas. 

La rédaction mène son suivi sur la guerre entre Visa et Walmart Canada. En juin, la rédaction vous présentait la querelle entre les deux grandes marques. Eh bien, elles continuent de laver leur linge sale en public avec une nouvelle offensive de Visa qui réagit au fait que Walmart refuse maintenant les paiements avec ses cartes de crédit. Sur des panneaux publicitaires placés stratégiquement près des succursales Walmart de la ville, on peut lire «Visa est acceptée dans 5200 magasins à Thunder Bay». À qui le prochain point? 

* Thunder Bay est la première ville canadienne où les cartes Visa ne sont plus acceptées dans les magasins Walmart. Elle se retrouve ainsi au cœur du conflit, mais la règle sera éventuellement appliquée partout au pays. 

comments powered by Disqus