La référence des professionnels
des communications et du design

Une carte de visite pour Consulat

Le photographe Mathieu Lévesque, de l'agence Consulat, s'est associé à Camille Boyer, directrice artistique et conceptrice de décors, le temps de produire des photos de décoration aux airs accrocheurs.

Réalisé à titre personnel, ce projet est le fruit d'une première collaboration entre Mathieu Lévesque et Camille Boyer. Tous deux visaient à faire évoluer la photo de mobilier moderne du carcan «style de vie» vers l’esprit «still life», en privilégiant la composition, l'ambiance et l'éclairage dans leurs images.

mathieu lévesque

L'approche artistique de la série présente ainsi le mobilier comme un objet d’art, lui donnant un traitement s’apparentant à la photo d’objet, avec un angle graphique plus moderne et moins commun dans ce domaine de la photo commerciale. «On [chez Consulat] croit fermement que les campagnes locales et nationales puissent évoluer vers cette esthétique, et l'on espère en être des acteurs de premier plan», explique Annie Alix Paré, responsable du développement de Consulat.

«On croit fermement que les campagnes locales et nationales puissent évoluer vers cette esthétique.»

En ce sens, les trois clichés réalisés créent un univers «très à l'avance sur ce qui se fait dans le marché canadien de la décoration et du design», selon Annie Alix Paré.

«En collaborant avec Camille [Boyer], dont le style épuré et contemporain se marie très bien au mien, c’était l’occasion de concevoir une série propre et distincte, alliant nos forces et nos diverses expériences afin de proposer une approche créative accrocheuse, plutôt que d’attendre de se faire commander quelque chose de précis», indique quant à lui Mathieu Lévesque.

Inspirer la suite

          camille boyer

En s'associant avec plusieurs designers et boutiques locales, dont Jamais Assez, Simon Johns, De Gaspé et Lumigroup, Mathieu Lévesque et Camille Boyer comptent également utiliser le projet à des fins de démarchages pour l'obtention de clients éventuels dans le mobilier haut de gamme. «On veut inspirer les directeurs du marketing des grandes marques de mobilier, et l'on croit fermement que le marché québécois est prêt à passer à ce genre d’images», signale Annie Alix Paré.

Bien qu'il s’agisse d’un projet ponctuel pour le moment, l'objectif des collaborateurs était de sortir du cadre habituel, histoire d'inspirer le développement de campagnes plus avant-gardistes.

«Consulat recherche des partenaires créatifs qui pourraient bonifier notre vision.»

«Il est certain qu’à terme, Consulat recherche des partenaires créatifs qui pourraient bonifier notre vision», révèle Annie Alix Paré. Elle donne en exemple des designers et autres directeurs de marque de mobilier qui verraient les esthétiques conjuguées de Mathieu Lévesque et Camille Boyer, puis qui souhaiteraient les transposer à leur propre marque.

Finalement, le tandem avoue avoir tenté de former un équilibre dans les morceaux choisis, faisant du même coup la part belle aux talents d'ici. «On a voulu le créer entre la sélection de produits de designers super connus du Danemark et ceux de designers locaux. La démonstration que le calibre est équivalent a-t-elle encore besoin d’être réalisée?», demande Mathieu Lévesque.

La réponse à son interrogation pourrait bien se trouver dans les prochains projets de Consulat.

Photographie: Mathieu Lévesque
Design d'ensemble et décors: Camille Boyer

comments powered by Disqus