La référence des professionnels
des communications et du design

Nike: Les femmes indiennes à l’épreuve du sport

La marque au swoosh met l'accent sur les sportives féminines indiennes pour une première campagne virale destinée à ce marché. 

Le sport en Inde possède un défaut d’image, particulièrement pour les femmes. Mohamed Rizwan, directeur créatif de Wieden + Kennedy, signataire de la campagne et partenaire de longue date de Nike, explique: «Nous avons décidé d’organiser un relooking complet pour le rendre cool, abordable et amusant […] en rassemblant un groupe de femmes qui représentent le mieux le sport en Inde.» Selon la marque, cette opération ramène au constat sociologique que la participation des femmes dans le sport aide à la construction de l’image de soi, d’un sentiment de contrôle, de la compétence et de la force.

Il en résulte une vidéo rythmée de 2’52 min baptisée Da da ding, réalisée par le Français François Rousselet et dont la musique a été produite par Genera8ion, connu pour ses collaborations avec la chanteuse britannique d’origine sri-lankaise M.I.A. Dans cette production XXL aux plans et aux décors léchés, des personnalités du sport et de la culture pop indienne, équipées par Nike, transpirent en pratiquant aussi bien le basketball que le cricket.

Dans le désordre, on y retrouve Rani Rampal, plus jeune athlète sélectionnée dans équipe nationale de hockey sur gazon, à 15 ans, Ishita Malaviya, première surfeuse professionnelle de l’histoire du pays, et la vedette bollywoodienne Deepika Padukone, qui a joué pour la sélection indienne de badminton lorsqu’elle était adolescente. Dans une déclaration qui résume bien la philosophie qui se dégage de la vidéo, cette dernière affirme: «Tout ce que je suis aujourd’hui, et tout ce que j’ai accompli, vient de mes années de pratique du sport.»

Annonceur: Nike India
Agence: Wieden + Kennedy (New Delhi)

comments powered by Disqus