La référence des professionnels
des communications et du design

Le cocktail télévisuel de Molotov lancé en France

L'application Molotov, une plateforme de distribution de télévision, a été lancée le 11 juillet dernier en France. Offerte sur iPhone, iPad et Apple TV pour le moment, elle propose plusieurs chaînes de télé en direct et rassemble déjà de grands télédiffuseurs français.

Fondée par trois sommités du paysage télévisuel français, Pierre Lescure, cofondateur de Canal+, Jean-David Blanc, fondateur d'Allociné, et Jean-Marc Denoual, ancien cadre de TF1, Molotov vise à instaurer une nouvelle façon de consommer la télévision.

Pour y parvenir, l'application offre de regarder des flux de télé en direct ou en différé, jusqu'à quelques jours après la diffusion initiale. Le service proposé par Molotov est gratuit pour un lot de 35 chaînes dites «de base», mais devient payant pour ceux qui veulent accéder à des fonctionnalités supplémentaires.

Ainsi, il est possible d'ajouter des chaînes à son forfait, moyennant 9,99 euros par mois, tout comme d'ajouter certains services, entre autres l'enregistrement et le visionnement de plusieurs flux en même temps, pour un montant additionnel de 3,99 euros.

Le service de Molotov est une approche différente de Netflix et de son mode «vidéo à la demande», comme l'explique Le Monde.

l'interface de Molotov.

Inspirée des interfaces de services comme YouTube, Spotify ou encore iTunesMolotov permet de rechercher par catégorie, par animateur ou par acteur, de reprendre du début une émission et de programmer son enregistrement automatique à l’avenir, ou encore de regarder le flux continu d'une chaîne télévisée.

L'application a d'ailleurs reçu un soutien marqué d'Apple, alors que la marque à la pomme en a fait la démonstration, à l'aide d'un Apple TV, lors du récent Worldwide Developers Conference, sa conférence annuelle des développeurs dont Infopresse vous parlait le mois dernier.

S'il est encore tôt pour connaître les plans d'expansion de l'entreprise, les fondateurs de Molotov ont précisé à l'Agence France Presse avoir eu «des discussions assez avancées dans six pays d'Europe» pour s'y installer, en plus d'envisager le marché des États-Unis. Dans cette entrevue, les fondateurs du projet Molotov mentionnaient y voir «une brique révolutionnaire pour que la TV soit aussi véloce et profonde que le net».

comments powered by Disqus