La référence des professionnels
des communications et du design

Über change de nom

Afin de mettre un terme à la confusion autour de ses activités depuis l’arrivée du service de transport Uber au Québec, l’agence de Longueuil dévoile son nouveau nom, Archipel, et sa nouvelle image de marque.

Déshabillés de leur nom
«Nous recevions fréquemment des appels de gens qui voulaient avoir un taxi, savoir combien coûte une course pour l’aéroport, ou qui se plaignaient que leur application ne fonctionne pas. Certains nous appelaient même pour nous accuser de leur voler des jobs.» L’anecdote peut paraître amusante, mais elle est vite devenue cauchemardesque pour l’agence de communications-marketing Über, fondée par Benoit Bousquet en 2004, avant l’apparition de l’entreprise techno de covoiturage Uber.

«Nous en avions entendu parler, car nous avions essayé d’acheter le nom de domaine uber.com, rapporte Benoit Bousquet. Nous n’étions pas très énervés à ce sujet, jusqu’à ce qu’Uber arrive à Montréal. Elle commençait à recevoir beaucoup de couverture médiatique, pas toujours la plus positive.»

Depuis le début de 2016, Uber s’est retrouvée sept fois dans le top 5 des nouvelles avec le plus grand poids médiatique, selon les données compilées de façon hebdomadaire par Influence Communication. «Peu de sujets sont aussi traités, confirme le président de l’entreprise, Jean-François Dumas. Uber est extrêmement médiatisée et récurrente dans les nouvelles.»

«C’est comme si l'on s’était fait déshabiller de notre nom, à une rapidité fulgurante.»

«C’est comme si l'on s’était fait déshabiller de notre nom, à une rapidité fulgurante, affirme Benoit Bousquet. Lorsqu’on se présentait à des gens qui ne nous connaissent pas, il y avait confusion entre nos services et l’industrie du taxi. Par ailleurs, nous étions mûrs pour raffiner notre positionnement. Nous avons utilisé cet imbroglio pour le faire, plutôt que de jouer aux victimes.»

«Notre focus est d’arrimer tous ces experts, de convier tout le monde à la table, pour arriver avec des campagnes performantes. D’où notre nouveau nom.»

Archipel synergie créative
L’agence a amorcé une réflexion sur son positionnement afin de le renforcer et de gagner en notoriété. Elle a arrêté son choix sur Archipel synergie créative, dans le but d’illustrer le rôle de chef d’orchestre que l’agence veut occuper auprès de ses clients: «Il y a 15 ans, pour mener une campagne à bien, l'on avait besoin d’une paire de créatifs, d’un stratège et d’un planificateur média. Aujourd’hui, l'on a besoin d’un gestionnaire de communauté, d’un stratège social, d’un rédacteur de contenu, d’un spécialiste en optimisation, d’un analyste, etc. C’est une réalité de marché que tout le monde vit. La répartition de ces expertises a aussi beaucoup changé. Avant, tout était à l’agence. Aujourd’hui, il n’est pas rare qu'un annonceur compte deux ou trois agences, des ressources à l’interne et des pigistes. La problématique la plus courante s'avère donc le manque de cohésion entre eux. Notre focus, c’est d’arrimer tous ces experts, de convier tout le monde à la table, pour arriver avec des campagnes performantes. D’où notre nouveau nom.»

Stratégie de lancement
L’agence a employé la notoriété de son homonyme afin d’attirer les projecteurs sur elle. Mardi, elle a fait paraître dans le journal Métro une pleine page sur laquelle était écrit Über change de nom, accompagné de l’URL uberchangedenom.com. Ce dernier redirigeait les internautes vers un microsite un peu mystérieux, annonçant une nouvelle ère pour Über.

Une vidéo vox pop mettant de l’avant des chauffeurs de taxi clamant «haïr Uber» a également été déployée, ainsi qu’une chanson, ludique, mixée avec de vrais extraits téléphoniques provenant de discussions entre les employés de l’agence de pub et des gens cherchant à se renseigner sur l’entreprise de covoiturage.

Le site web de l’agence a aussi été revampé. Il contient notamment une section magazine, dans laquelle on peut lire des articles en lien avec l’industrie. 

 

comments powered by Disqus