La référence des professionnels
des communications et du design

10 pubs en souvenir de Muhammad Ali

Décédé le 3 juin dernier, Muhammad Ali est célèbre pour sa prolifique carrière de boxeur et son engagement politique. Mais il a aussi activement participé à l’industrie de la publicité jusqu’en 2015. Retour sur sa carrière de porte-parole.

Dès 1981, il apparaît sur les écrans de télévision à l'extérieur de l'arène dans une publicité pour les produits congelés Bird’s Eye. Il y cesse de faire le dur lorsque sa mère lui indique fermement de finir son assiette. 


Quelques années s'écoulent avant son retour en publicité. Mais vers la fin des années 90, il joue dans deux messages. Un de BBDO pour Pizza Hut ainsi qu'une exécution d'Apple, Here's to the Crazy Ones, où il apparaît aux côtés d'autres figures inspirantes, dont Gandhi, Albert Einstein et Bob Dylan. 


En 2004, il court devant la caméra pour Adidas. Une campagne signée 180 TBWA Amsterdam dont la signature est «Impossible is Nothing». 


En 2009, il participe à la campagne de la nouvelle identité de Gatorade avec une brochette impressionnante de sportifs et d'artistes. Cette opération, dont le narrateur est nul autre que le rappeur Lil Wayne, a été réalisée par TBWA/Chiat/Day. Il s'agit de la dernière publicité où il joue devant la caméra et où on le voit physiquement diminué. Mais c'est loin d'être la fin de sa carrière en marketing, puisqu'il prête par la suite sa voix et son image grâce à des archives. 


Un peu plus tard, Gatorade utilise une citation bien connue de Muhammad Ali dans une publicité: «Float like a butterfly and sting like a bee».


En 2012, Yasiin Bey (aussi connu sous le nom de Mos Def), Louis Vuitton et Ogilvy France lui rendent hommage dans un court film produit par les Studios Apollo et accompagné d'une publicité où il pose avec son petit-fils. 


En 2014, il apparaît dans un clip datant de ses jeunes années pour Partnership for a Healthier America, de Y&R New York, dans laquelle on encourage les citoyens à boire de l'eau. 


En 2015, des extraits d'un de ses discours sont utilisés pour une publicité de Toyota, diffusée lors du Super Bowl et réalisée par Saatchi & Saatchi Los Angeles. 


La même année, des images d'un jeune Ali qui se bat contre lui-même apparaissent dans une pub pour un autre fabricant automobile, Porsche. Une campagne signée Cramer-Krasselt. 

 

comments powered by Disqus