La référence des professionnels
des communications et du design

L'ACRPQ et le CDMQ collaborent au 375e anniversaire de Montréal

À la suite de l’invitation de la Société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal, le Conseil des directeurs médias du Québec (CDMQ) et l’Alliance des cabinets de relations publiques du Québec (ACRPQ) ont accepté de former chacun un collectif afin de participer à la promotion du 375e anniversaire de Montréal.

La Société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal souhaite former des consortiums d’agences-conseils afin d’établir son approche quant à la planification et à la réalisation de ses activités de médiatisation et de communication pour le 375e anniversaire de la métropole.

C’est pour cela qu'elle a offert au CDMQ et à l’ACRPQ de former des collectifs afin que ces regroupements puissent contribuer au plan média et au plan de communication du 375e, qui suivront la ligne de contenu de la programmation, à savoir «Créer des ponts».

Ainsi, cinq membres du CDMQ se sont manifestés pour former un collectif, et les agences participantes ont conçu les activités de planification média de la Société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal: Cossette Média, Jungle Media, Marketel, OMD et Havas Media. Cossette a été choisie, à la suite d'un appel d’offres public, pour mettre en place la stratégie établie par le collectif.

«Notre profession est en pleine transformation, indique Nicolas Marin, président du CDMQ. Le grand projet du 375e nous a forcés à questionner nos façons de faire et à tester de nouvelles approches. Nous avons ainsi eu la chance de mettre à l’essai un modèle hautement collaboratif afin de tabler sur l’expertise média montréalaise, peu importe la source.»

Du côté de l’ACRPQ, 12 de ses membres ont participé à l’élaboration du plan de communication stratégique: Bicom, National, Capital-Image, Cohn & Wolfe, Direction communications stratégiques, EdelmanHill + Knowlton, Massy Forget Langlois Relations publiques, Morin Relations publiques, Octane Stratégies, Tact Intelligence-Conseil et Weber Shandwick.

«Au-delà de la compétitivité au cœur d’une industrie telle la nôtre, le respect et la synergie entre nos cabinets ont prévalu dans cette démarche unique, ce qui s’est traduit par un plan de communication de qualité, qui a grandement guidé l’équipe du 375e», explique Pierre Gince, président de l’ACRPQ.

Le mandat de mettre en œuvre leur programme de communication a été confié à National, là aussi à la suite d’un processus d’appel d’offres public.

comments powered by Disqus