La référence des professionnels
des communications et du design

La commandite est-elle saisonnière?

L'été, saison des festivals, génère son lot de visiteurs... et d'activation de commandites. Afin d'en savoir un peu plus sur le rôle de ces initiatives pour les annonceurs, Infopresse a demandé à Pascale Chassé, directrice des communications du Musée des beaux-arts de Montréal, de partager son point de vue.

Sans y avoir vraiment réfléchi avant, je me suis posé la question suivante: «La commandite serait-elle saisonnière?»

Effectivement, il est vrai que c’est la saison des festivals et que tous comptent de nombreux commanditaires. Pourtant, la commandite est maintenant omniprésente dans plusieurs secteurs: culture (musée, opéra, musique, théâtre), sport (professionnel et amateur), services publics (vélo public) et domaine communautaire (causes), toute l’année.

pascale chassé

Les festivals se sont dotés au cours des ans d’équipes spécialisées en commandite. Ces experts encouragent et motivent les commanditaires à élaborer des plans d’activation qui apportent une valeur ajoutée à leur événement. Une telle pratique démontre qu’investir dans des équipes de commandite rapporte. Pour assurer la pérennité financière de leurs événements, ces experts ont fait grandir la discipline.

Je dirais donc que la commandite n’est pas saisonnière, mais que les festivals ont changé le visage de la commandite au Québec en accompagnant les commanditaires dans des programmes d’activation et en créant une culture d’activation.

En ce début d’été, je vous partage donc quelques coups de cœur en activation, peu importe la saison. Ces histoires simples ont une résonnance auprès des publics, sont appréciées et sont partagées.

Bixi – Manuvie

Depuis la création de Bixi, aucun commanditaire n’était parvenu à activer sa commandite au-delà du logo et de l’affiche publicitaire. Manuvie offre toutefois une activation généreuse qui positionne favorablement sa marque. Elle propose «Les dimanches Bixi gratuits», un concept qui permettra aux utilisateurs de profiter gratuitement du service pour tous leurs déplacements de 30 minutes ou moins chaque dernier dimanche du mois. 

Musée des beaux-arts de Montréal / «Les beaux-jeudis» – Réseau Sélection

Actuellement, le Québec vieillit. On compte dans sa population beaucoup d'aînés. En 2036, on prévoit qu'ils domineront les moins de 19 ans. Cette clientèle toujours active et de plus en scolarisée, cherche des activités en lien avec ses intérêts. Le Musée des beaux-arts de Montréal a donc créé en partenariat avec le Réseau Sélection «Les beaux-jeudis» parce qu’il n’y a pas d’âge pour apprendre et grandir grâce à l’art et à la culture! Chaque jeudi, en plus de leur donner accès gratuitement à ses collections encyclopédiques, le Musée et le Réseau Sélection convient les amateurs d’art de 65 ans et plus à venir profiter d’un programme d’activités conçues spécifiquement pour eux.

Le numérique au service de la commandite

On observe une forte tendance du côté de l’innovation numérique en commandite. Ces dernières années, l'on a vu les bracelets RFID prendre leur place dans de nombreux événements, souvent introduits par les commanditaires. Le dernier-né est la carte Budweiser pour les détenteurs d'abonnement saisonniers des Alouettes de Montréal.

Bien que ce ne soit pas une grande nouveauté, ce type d’activation crée une connexion enviable avec sa clientèle cible, en continu et bien au-delà de l’événement. Bien exécutées, les activations avec la technologie RFID offrent un potentiel de développement remarquable pour les commanditaires et une capacité de générer l’engagement des communautés dans les réseaux sociaux.

---

Pascale Chassé animera deux jours de séminaires les 18 et 19 juillet au Campus Infopresse: Développer une stratégie et une activation de commandite percutante 

comments powered by Disqus