La référence des professionnels
des communications et du design

Les Québécois font confiance aux entreprises

Selon l’Indice CanTrust 2016, 44% des Québécois ont confiance envers les grandes entreprises. C’est plus élevé que la moyenne du pays: seulement 29% des Canadiens partagent cet avis.

Réalisée par la société de recherche Environics Research en partenariat avec Capital-Image, l’étude révèle également que les Québécois sont plus confiants envers l'information trouvée sur internet (46%) et les médias sociaux (37%) que la moyenne canadienne (respectivement 40% et 29%).

silvie letendre

capital-image

«Comme le Québec compte plusieurs grandes entreprises locales, la proximité, l’identification, voire l’attachement des Québécois envers elles ou celles bien adaptées à la réalité socioculturelle de notre marché, pourraient expliquer en partie cette différence», note Silvie Letendre, vice-présidente principale de Capital-Image.

Autres chiffres intéressants:

·         72% des Québécois sont d’avis qu’il est important qu’un PDG de grande entreprise soit visible et accessible sur les médias sociaux.

·         Deux Québécois sur trois (67%) privilégient les recommandations d’amis et de connaissances en vue de faire confiance à un produit, un service, une organisation ou une marque.

·         Les médias traditionnels continuent d’être la source d’information privilégiée en matière d’information locale et internationale pour 42% des Québécois.

·         Plus d'un Canadien sur deux (54%) pense qu’il est important qu’une entreprise soit engagée socialement auprès de sa communauté. De plus, le taux de confiance bondit lorsque les entreprises créent des emplois, investissent dans la communauté (66%), ont des produits aimés des consommateurs (67%) et communiquent ouvertement (67%).

«Ces données font ressortir par ailleurs l’importance pour les entreprises actives au Québec d’adapter constamment leurs interactions avec leurs clientèles, que ce soit en communiquant avec elles dans la langue de leur choix ou en étant au diapason de leurs besoins et de leurs valeurs», ajoute Silvie Letendre.

comments powered by Disqus