La référence des professionnels
des communications et du design

6 tendances à surveiller sur les réseaux sociaux

Instagram et Twitter semblent à bout de souffle, alors que Snapchat se porte mieux que jamais. Facebook en dit plus sur son programme d'intelligence artificielle et lance un nouveau format, tandis que Mark Zuckerberg, tout comme 32 millions de personnes, s'est fait pirater son compte.

* Facebook intègre un nouveau format à sa longue liste avec les photos à 360 degrés, pour une expérience plus immersive. Pour ce faire, l'utilisateur doit posséder un téléphone intelligent capable de réaliser des panoramas de photos (la plupart des téléphones intelligents intègrent cette option). Ensuite, il suffit de télécharger la photo de la manière habituelle, puis Facebook détectera qu'il s'agit d'une photo panoramique. Amis ou fans pourront ensuite visualiser l'image à 360 degrés en faisant pivoter leur appareil.

 

* Selon le très sérieux Bloomberg, l'application Snapchat aurait dépassé Twitter, en matière d'utilisateur actif journalier. Alors que Twitter stagne depuis plusieurs mois, Snapchat, pourtant lancé six ans après Twitter, vient de prendre les devants et comptabilise chaque jour 150 millions d'utilisateurs, contre 140 millions pour Twitter.

 

* Instagram semble commencer à s'essouffler. Après cinq ans de croissance, la plateforme accuse de sérieuses baisses au chapitre de l'engagement et de son expansion. Une étude menée par le site Locowise.com auprès de 2500 marques inscrites sur Instagram en avril dévoile des chiffres inquiétants:

- La croissance des followers n'est que de 0,16%, une baisse de 50% par rapport à mars. En un peu plus d'un an, la croissance des abonnés a chuté de 91,79%.

- L'engagement global (tout format confondu) est de 1,04%, une diminution de 62,86% par rapport à avril 2015.

 

* Comme l'ont récemment fait Facebook, Twitter et Instagram, Snapchat serait sur le point de lancer un nouvel algorithme ayant pour but de filtrer et de classer les contenus présentés. L'application au fantôme cherche ainsi à offrir plus de pertinence à ses utilisateurs et à limiter l'emprise (gratuite) que certaines marques développent actuellement (en créant simplement une page Stories).

Ainsi, la plateforme souhaite offrir une meilleure expérience à ses utilisateurs, mais surtout continuer sa monétisation, en instaurant des snaps commandités (comme Facebook). Ainsi, les marques seront moins envahissantes, car elles devront maintenant payer.

 

* En quelques mois, MySpace, LinkedIn et Tumblr ont été victimes de pirates informatiques, et les mots de passe de millions d'utilisateurs ne sont alors plus sécuritaires du tout. Twitter n'a malheureusement pas échappé à ce phénomène. Un pirate russe a mis en vente plus de 32 millions de comptes piratés (sur le darkweb) et plusieurs gros comptes ont été piratés.

LinkedIn et Twitter ont réagi à ce problème en demandant à tous les utilisateurs de modifier leur mot de passe. Pour vérifier votre compte, il suffit de suivre ce lien; vous devrez saisir votre adresse de courriel.

Ce problème peut s'avérer plus grave qu'un simple piratage, dans l'hypothèse où des personnes utilisent le même mot de passe pour plusieurs sites (banque, travail..).

Les plateformes encouragent également la création de mots de passe complexes afin de réduire leur vulnérabilité. Pour la petite histoire, Mark Zuckerberg (récemment piraté) utilisait «dadada» comme mot de passe..

 

 

* Facebook a annoncé une nouvelle qui peut donner froid dans le dos. La plateforme travaille actuellement au projet Deep Text, une intelligence artificielle capable de comprendre tout ce qui est écrit sur le réseau social. Elle analysera une partie des 400 000 posts et 125 000 commentaires inscrits chaque minute afin de saisir ce qui est pertinent ou non pour les utilisateurs (en analysant les commentaires, par exemple). Le projet est prévu pour comprendre tous les types de phrases, même celles où la syntaxe et l'orthographe posent problème.

Facebook souhaite ainsi faciliter la relation entre ses utilisateurs et les marques et groupes de vente. De plus, cela lui permettra de détecter les messages haineux et le harcèlement sur la plateforme.

L'aspect inquiétant de ce projet a trait au respect de la vie privée, puisque Facebook l'appliquera également sur Messenger. Certains utilisateurs pourraient voir cette mise à jour d'un mauvais œil, puis migrer vers un autre système de messagerie instantanée.

comments powered by Disqus