La référence des professionnels
des communications et du design

Un nouveau directeur général chez KBS Montréal

Pierre-Luc Paiement (ex-directeur, marketing et communication, de Moment Factory), se joint à Sacha Ouimet, directeur de création principal, pour diriger le bureau de KBS Montréal.

sacha ouimet et pierre-luc paiement

kbs

Pierre-Luc Paiement arrive chez KBS avec un portfolio diversifié: formé en multimédia et en commerce électronique, il a d'abord fait ses armes en entrepreneuriat à Amsterdam en ouvrant un bar, avant de revenir au Québec pour travailler en agences (chez Ogilvy, puis chez Cossette). Approché par un chasseur de têtes, il est ensuite passé chez l'annonceur aux États-Unis pour être responsable du marketing numérique du marché international hors États-Unis de Bose. Il est ensuite revenu au Québec chez BRP, puis a fait le saut chez Moment Factory à titre de directeur des communications et du marketing.

«Ce n’est pas un hasard si nous avons choisi quelqu’un d’extérieur à l’industrie, précise Nick Dean, président-directeur général de KBS Canada. Nous croyons que les agences doivent impérativement évoluer pour survivre. Aller chercher quelqu’un du domaine des technologies, de la musique et du divertissement pour diriger notre bureau québécois, c’est une réponse directe à ce grand besoin d’évolution et de renouvellement que ressent notre industrie.»

«Les GRANDES agences, qui gagnent de nombreux comptes, le font en équipe.»
-sacha ouimet

Vent de changement 
Son arrivée s'inscrit dans le contexte d'une ère nouvelle pour l'agence. À la suite du départ d’Annie Aubert, ex-présidente du bureau de Montréal, en mars dernier, la direction de KBS à Montréal et à Toronto a réfléchi au rôle qu’ils voulaient pour le nouvel occupant au siège vacant. Le besoin ressorti était de trouver un partenaire au directeur de création afin de mener à bien l'avancement de l'agence. Car pour Sacha Ouimet, il était clair que pour établir une véritable communication entre la direction et les employés, il fallait une équipe unie entre la création et la gestion. «Nous cherchions quelqu’un voyant les choses d’une autre manière. Quelqu’un qui sache prévoir les coups et doté d'une vision large de l'industrie et de ce qui se passe aujourd'hui. Pierre-Luc arrivait d’un autre milieu et ça collait très bien avec la vision de la direction.»

Pierre-Luc Paiement s'installe donc sur le boulevard Saint-Laurent avec la volonté de mettre à profit ses connaissances acquises dans le marché québécois et international tout en respectant le savoir-faire de l'agence. «Pour moi, le changement passe par les acquis.»

Travail d'équipe
Sacha Ouimet explique avoir piloté, avec l'aide de l'équipe de direction, plusieurs remaniements qui mettent la table pour une modernisation de l'agence. Elle a ainsi accueilli Locomotive et Canidé dans ses nouveaux bureaux récemment rénovés, et commence l’année avec le gain récent de la STL, un compte de création.

«Pour moi le changement passe par les acquis.»
-pierre-luc paiement

«Nous voulons agir différemment et prendre le temps de nous installer, souligne Sacha Ouimet. Nous désirons approcher des annonceurs qui nous ressemblent, puis instaurer des bases solides sur lesquelles nous pourrons grandir. Les grandes agences, qui gagnent de nombreux comptes, le font en équipe. 

La vie d’agence, aujourd’hui
Tous ces changements s'inscrivent également dans une quasi-nécessité pour les agences aujourd'hui de se redéfinir. Selon Sacha Ouimet, si certains sont pessimistes face à l'avenir de la publicité au Québec, il est important de relativiser. «Il y a moins d'annonceurs, certes, mais il faut surtout les aborder autrement. L'important est de les convaincre de la pertinence du travail d’une agence et du bénéfice qu’ils peuvent en tirer. Un des principaux défis pour une agence aujourd’hui est de prouver sa valeur ajoutée.» Le directeur de création souligne également que la compétitivité vécue lors des processus d'appels d'offres nécessite une très grande cohésion au sein de l'équipe. 

Pierre-Luc Paiement, lui, croit qu’un des enjeux aujourd’hui est de recruter les talents et de les retenir. Car, comme il le souligne, si le Québec a déjà été relativement lent en ce qui a trait à l’entrepreneuriat, c’est aujourd’hui une avenue très intéressante et relativement accessible avec les nouvelles technologies. «C’est un des enjeux que j'observe, le recrutement de ces talents qui peuvent amener d’autres expertises, d’autres points de vue. Le talent est là, nous devons aller le chercher.» 

Une équipe tissée serrée
Enfin, à l'image des dirigeants du bureau de Toronto Nick Dean et Matt Hassell, qui se sont connus stagiaires, Sacha Ouimet et Pierre-Luc Paiement profitent du fait qu'ils se connaissaient. «Je connais Pierre-Luc depuis longtemps, dit Sacha Ouimet. Lui et moi avons cheminé en parallèle depuis plusieurs années, et la perspective d’enfin réunir nos forces pour mener l'agence plus loin me motive énormément.» 

Photo de couverture: Gabrielle Sykes  Rodéo Production

comments powered by Disqus