La référence des professionnels
des communications et du design

Bonne fête des Mères à toutes les mamans

Chaque année, agences et annonceurs soulignent la fête des Mères. Humour et émotion sont généralement au rendez-vous. 

À Montréal, la Papeterie Masimto a créé une carte de souhaits spéciale. Les chauffeurs d’Uber auront la tâche de distribuer les cartes aux passagers de 100 voitures. La campagne vise également les réseaux sociaux avec le mot-clic #uberMAMAN.


L’organisme international sans but lucratif War Child souligne tous les sacrifices d’une mère au cours de sa vie tout en leur en demandant un dernier: leur cadeau de fête des Mères, au profit du groupe.


Du côté d'Apple, l’entreprise a rassemblé plusieurs photos de mères, jeunes et moins jeunes, prises avec un appareil iPhone.


Chez l’agence Mother New York, une campagne d’affichage vise à rappeler l’importance des bons, mais drôles, conseils de nos mères. En plus des mères des employés, 150 mamans ont été sondées pour rassembler les meilleures citations. «Nous voulions simplement déployer un peu de positivisme et d’amour maternel, et faire sourire les gens à l’approche de la fête des Mères», a déclaré le président de l’agence, Peter Ravailhe au magazine spécialisé Adweek.


Une autre agence américaine, Humanaut, a plutôt souligné l’importance des belles-mères avec quelques malaises.


Le transporteur aérien JetBlue a voulu aider les mères qui voyagent avec un jeune enfant à ne pas se faire détester par les autres passagers. Dans un coup d'éclat de l’agence MullenLowe, JetBlue a récompensé les passagers avec une réduction de 25% sur leur prochain vol chaque fois qu’un bébé pleurait. Lors d’un vol de New York à Long Beach, les clients ont ainsi cumulé 100% de réduction grâce à quatre bébés insatisfaits. 


Enfin, Laurenne Sala, une conceptrice-rédactrice pigiste américaine, a conçu, en janvier 2014 une publicité qui en a touché plus d'un sur la maternité. Réalisé pour l'entreprise Boba, You Made Me a Mother a inspiré la maison d'édition HarperCollins, qui a demandé à Laurenne Sala d'en écrire un livre pour enfants. Son volume a été publié en mars cette année. 

 

comments powered by Disqus