La référence des professionnels
des communications et du design

Ted Sponsorship est lancé

Créé par Fréderic Turgeon, Ted Sponsorship veut élaborer et exécuter des stratégies de commandite pour des propriétés et des sociétés principalement situées au Canada et aux États-Unis. 

Ted Sponsorship représente déjà la Ligue canadienne de hockey et Bixi Montréal. C’est notamment Frédéric Turgeon qui a piloté l’entente entre Bixi et Manuvie, devenu ce printemps nouveau partenaire présentateur de Bixi.

«Il est important pour ces marques de bâtir des relations avec leur groupe cible.»

Frédéric Turgeon cite cet exemple lorsqu’il expose sa vision de la commandite, où l’équilibre entre ses aspects rationnels et émotifs est primordial: «Le rationnel nous incite à mesurer les impacts d’une commandite, ses rendements d'investissement, ses indicateurs de performance, etc. Mais certaines choses font plutôt appel à l’engagement et sont moins faciles à mesurer. Pourtant, elles donnent autant de résultats. C’est ce que nous avons fait avec Manuvie et Bixi. Sur le plan rationnel, Bixi a fait ses preuves: 5200 vélos génèrent des millions et des millions d’impressions en ville. Il manquait l’engagement, le côté émotif. Pour cette raison, nous avons pensé au service de valets et aux dimanches gratuits: afin de nourrir l’interaction. Il est important pour ces marques de bâtir des relations avec leur groupe cible.»

Les dimanches Bixi gratuits démarraient d’ailleurs dimanche dernier et permettaient aux utilisateurs d’effectuer un aller simple gratuit de moins de 30 minutes. Ils auront lieu chaque dernier dimanche du mois jusqu’en octobre.

«Une commandite nécessite beaucoup de soin et d’attention.»

En plus de l’engagement, Frédéric Turgeon, qui a fait ses classes chez Newad et La Prod (aujourd’hui Haussmann Park) avant de se lancer en affaires, mise sur la longévité pour faire d’une commandite un partenariat réussi. Exit les stratégies ponctuelles «juste pour voir si ça fonctionne»: le fondateur de Ted Sponsorship croit qu’une commandite devrait être prévue sur trois, quatre ou cinq années. «Le stratégies doivent changer en cours de route. On commence avec une approche plus branding, reconnaissance de marque, et l'on fait évoluer le partenariat vers l’émotion et l’engagement. Cela nécessite beaucoup de soin et d’attention. Le côté engagement est beaucoup plus multidimensionnel qu’avant, avec le numérique et les médias sociaux.»

«La commandite, au fond, est comme un décor de cinéma: tu t’en sers pour créer un environnement, une histoire dans laquelle l’humain participe.»

Quand on demande à Frédéric Turgeon de réfléchir à l’avenir de la commandite, il prévoit une sorte de retour aux sources, dans lequel le numérique et la technologie doivent avant tout servir de soutien à l’expérience: «La commandite, au fond, est comme un décor de cinéma: tu t’en sers pour créer un environnement, une histoire dans laquelle l’humain participe. La commandite sert à bâtir des communautés, à être près des gens, en créant un capital conversationnel – tout en gardant en tête les marques et leur message.»

Une identité signée BangBang
Frédéric Turgeon a fait appel à Michèle Bastien et à l’atelier BangBang pour l’identité de marque de Ted Sponsorship. La société a aussi lancé son site web dans lequel elle explique sa vison et son approche des commandites. Ses bureaux sont situés au Château St-Ambroise à Montréal. Frédéric Turgeon est entouré d’une équipe de trois personnes, qui sera amenée à croître prochainement. 

En couverture: Frédéric Turgeon

comments powered by Disqus