La référence des professionnels
des communications et du design

Les humeurs de l'équipe de rédaction: citations inspirantes à C2 Montréal et pubs louches

Tendances, bons coups ou simple curiosité: chaque semaine, l’équipe de rédaction d’Infopresse vous partage ses trouvailles. 

La rédaction a passé un bon moment à C2 Montréal, mais elle n’a malheureusement pas compris toutes les citations à vocation inspirantes des conférenciers. D'ailleurs, éclairez-nous si quelqu'un a compris le sens de la phrase ci-dessous: 


La rédaction se demande dans quel siècle elle s'est réveillée ce matin. Alors qu'un produit à lessive chinois vient de lancer une pub affreusement raciste, les culottes françaises Dim s'en donnent à coeur joie dans le sexisme. 


La rédaction a bien hâte d'entendre ce qu'avait à dire P.K. Subban à C2 Montréal avant sa conférence de fin de journée. Si elle a été impressionnée en frôlant le joueur du Canadien de Montréal, elle se demande toutefois pourquoi un preneur de son l'a suivi toute la journée. Des pistes?

La rédaction salue le coup d'éclat de Nissan en France. Depuis quelques jours, nos cousins français connaissent une importante pénurie d'essence causée par des manifestations contre la réforme du code du travail. Ce faisant, les automobilistes doivent attendre des heures afin pouvoir de remplir leur réservoir de carburant. Le fabricant automobile Nissan en a profité pour se faire de nouveaux amis: il offrait aux Français d'attendre en ligne à leur place, à condition qu'ils essaient sa voiture... électrique.

Cliquez ici pour voir la vidéo sur Facebook. 

La rédaction a voulu comprendre pourquoi le directeur artistique Patrick Seymour avait créé une typo avec la face de Denis Coderre.
Tous les caractères de Denis Font sont composés de la tête de Denis Coderre coupée en deux. En fait, c’est en développant des typos pour le plaisir sous le thème de la ville de Montréal que Patrick Seymour a créé une première police de caractères en coupant le logo en deux.  

«Après avoir fini la première série, j'ai pensé que je pourrais probablement faire la même chose avec une photo. Et quel meilleur symbole de Montréal que Denis Coderre. Il n'y a pas de message politique derrière ma typo. C'était simplement un exercice sur la déclinaison d'image forte, en l’occurrence un logo et Denis Coderre.»

 

comments powered by Disqus