La référence des professionnels
des communications et du design

Création pub: le meilleur d’avril

Coup d'éclat en affichage, couverts miniatures et folle vidéo à saveur de bling: découvrez les choix de l’équipe d’Infopresse parmi les récentes réalisations publicitaires d’ici.

Loto-Québec
Les Montréalais qui prennent le métro se sentent particulièrement chanceux d’attraper le métro Azur, dont la première rame est maintenant fonctionnelle. Loto-Québec en a profité pour déployer un coup d'éclat en affichage dans ce train. On y diffuse des messages parfaitement en ligne avec la signature de la campagne actuelle, signée Sid Lee: «T’es tombé sur le train Azur. #TuDevraisAcheterUn649». Impossible de résister.

 

Cancer testiculaire Canada (CTC)
Elle n’a laissé personne indifférent et bat des records de popularité sur Infopresse: la nouvelle campagne de CTC en est une qu’on pourrait qualifier de flamboyante. Conçue par Cult Nation et mettant en vedette le boys band Hommes Garçons, elle montre un Maxime Le Flaguais complètement survolté dans une pub à la facture visuelle impeccable…, tout ça pour une bonne cause, celle de la sensibilisation au dépistage du cancer des testicules. 

 

Comité olympique canadien (COC)
En partenariat avec l'agence Cossette, le COC en met plein les yeux pour faire naître la flamme patriotique des Canadiens à l’approche des Jeux olympiques de Rio. La vidéo, d'une facture épique assumée, montre 12 espoirs olympiens s’entraînant sur fond de paysages glacés. De quoi montrer que nous n’avons pas froid aux yeux.

 

Robin des bois
Le restaurant montréalais a conçu, avec l’équipe de Rethink, de charmants petits miniatures pour promouvoir ses bouchées pour événements mondains. Les couverts sont petits, mais c’est une idée qui a de l’envergure. 

 

Dermablend
Tuxedo récidive avec sa campagne Beyond the Surface, qui avait mis Zombie Boy de l’avant en 2012. On y voit des consommateurs qui utilisent le produit afin de masquer des imperfections de leur peau. Le concept n’est pas nouveau, certes, mais toujours aussi poignant.

 

comments powered by Disqus