La référence des professionnels
des communications et du design

50% des Canadiens préfèrent payer numériquement

Une étude de Deloitte révèle que près de la moitié des Canadiens préfèrent régler leurs achats de façon numérique, mais que les possibilités de magasinage en ligne demeurent restreintes au pays.

L'étude démontre que les consommateurs canadiens sont aussi enclins que leurs semblables américains à acheter en ligne, mais que les détaillants d'ici ont du mal à s'adapter au rythme des innovations numériques, à l'évolution des marchés mondiaux et à la concurrence internationale.

Ainsi, les détaillants canadiens s'exposent de plus en plus au risque de perdre leur clientèle au profit de concurrents qui, eux, s'adaptent vite aux progrès du numérique.

La proportion de consommateurs qui préfèrent acheter au moyen d'un appareil numérique est presque identique au Canada (38%) et aux États-Unis (40%).

Par exemple, la proportion de consommateurs qui préfèrent acheter au moyen d'un appareil numérique est presque identique au Canada (38%) et aux États-Unis (40%); pourtant, les achats en ligne représentaient uniquement 6% du total des ventes au détail au Canada en 2014. Ces chiffres semblent confirmer que la plupart des Canadiens continuent d'acheter en magasin, d'autant plus que 67% préfèrent repartir immédiatement avec leurs achats.

Cependant, il est évident que l'étendue géographique du Canada et la densité modeste de la population compliquent la distribution et la livraison des produits. En effet, près de 33% des consommateurs qui achètent en ligne aimeraient mieux que leurs achats soient livrés à domicile ou à leur lieu de travail, mais seulement 17% affirment que cette option leur est offerte.

C'est sur le plan du passage à la caisse que l'urgence d'investir semble le plus se faire sentir. Alors qu'environ 10% des participants au sondage ont utilisé différents modes de paiement électroniques, comme les applications proposées par les détaillants et les portefeuilles numériques, 40% souhaiteraient y recourir si cette option leur était proposée.

Les détaillants canadiens devraient déterminer de manière stratégique comment tirer profit au maximum de leur actif numérique existant.

L'étude conclut que les détaillants canadiens devraient donc déterminer de manière stratégique comment tirer profit au maximum de leur actif numérique existant, tout en décidant dans quels secteurs du numérique ils devraient effectuer de nouveaux investissements.

Deloitte recommande notamment d'accorder une importance prioritaire à l'implantation du numérique en magasin afin de rehausser l'expérience client, ce qui procurerait un atout distinctif aux détaillants canadiens.

Préférences au cours de la démarche d'achat au canada et aux états-unis.

L'étude de Deloitte comprenait un sondage mené auprès de plus de 2030 Canadiens et qui portait sur la manière dont les consommateurs utilisent les appareils et les canaux numériques dans le cadre de leur démarche d'achat.

comments powered by Disqus