La référence des professionnels
des communications et du design

Le CRTC veut des forfaits de base de meilleure qualité

Le Conseil de radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) exige des entreprises de câblodistribution qu'elles offrent des forfaits télé de base considérés comme «justes», sous peine de retrait de leur licence.

Dans un article de CBC publié le 13 mai dernier, le porte-parole du CRTC, Éric Rancourt, mentionne que le Conseil demandera désormais aux câblodistributeurs de fournir des rapports détaillés sur leurs forfaits télé. Les Canadiens seront ensuite invités à se prononcer sur ces rapports, qui devront être satisfaisants, sans quoi cela pourrait affecter le renouvellement de leurs licences de radiodiffusion.

Ainsi, le CRTC exigera dorénavant que les entreprises de câblodistribution remettent tous les détails liés au contenu, à l'implantation et aux frais afférents à l'utilisation de leurs services de télévision.

L'organisme réclame également aux câblodistributeurs des renseignements détaillés sur les frais liés à l'équipement et sur le coût pour l'ajout de chaînes choisies à la carte, en plus de fiches comparatives des forfaits de base et des offres plus dispendieuses.

Le CRTC demande aussi un décompte précis du nombre de clients abonnés à chaque forfait, de même que la quantité de plaintes reçues par chaque entreprise. Une fois reçues et analysées, toutes ces données seront publiées par le Conseil.

Si les forfaits télé de base ne répondent pas aux attentes, les câblodistributeurs fautifs pourraient voir leur prochaine demande de renouvellement de licence refusée par le CRTC, seul organisme pouvant émettre pareils permis au Canada.

Cette exigence s'inscrit à la suite de l'arrivée, en mars dernier, de l'obligation, pour les câblodistributeurs, de fournir des forfaits télé de base à un maximum de 25$ par mois.

comments powered by Disqus