La référence des professionnels
des communications et du design

SC: la nouvelle collection de Frank & Oak

Pour l'annoncer, le détaillant lance un court film mettant en vedette Jayscale, un photographe de Toronto. Ethan Song, cofondateur de Frank & Oak, explique la stratégie derrière la gamme et la campagne.

La collection
La collection SC a été conçue pour les hommes au mode de vie actif. Se voulant à la fois élégante et confortable, elle comprend 54 articles, dont des t-shirts, des pantalons de jogging, des pantalons de sport urbains, des vêtements d’extérieur et des accessoires. Des matériaux favorisant la thermorégulation, l’évacuation de l’humidité et la fluidité du mouvement ont été utilisés. L’objectif: procurer une sensation de seconde peau, autant utile au centre d'entraînement que dans la rue et au bureau.

Pour Ethan Song, cette nouvelle gamme représente une manière d’aller vers les besoins du client. «Généralement dans la vingtaine ou la trentaine, il cherche maintenant des vêtements qui vont plus loin que le style, qui pourront le suivre dans ses mouvements». Deux aspects ont donc été mis de l’avant lors de la création: une matière axée sur la technologie et un design pour des besoins et des activités spécifiques. «Bref, nous voulons aller vers des produits plus fonctionnels et plus technologiques, utiles dans la vie de nos clients.»

La campagne 
Pour mettre de l’avant la fonctionnalité de la nouvelle collection, la campagne présente le photographe urbain Jamal Burger (alias @jayscale) navigant dans le paysage de Toronto. Dans un court film conçu à l’interne, on peut le suivre au cours d’une journée où la quête de la meilleure photographie et de nouvelles perspectives nécessite confort et mouvement, tout en restant à l’extérieur beau temps, mauvais temps. Le tout, sans sacrifier le style. Par cet influenceur, Frank & Oak souhaite positionner sa nouvelle collection comme dotée d'un caractère audacieux et dynamique.

Si les communications de Frank & Oak se concentrent depuis des années sur le contenu, c’est afin de mieux véhiculer son intention. «Pour nos clients, il n’y a pas que le produit d'important, mais aussi ce qu’ils peuvent faire avec lui, explique Ethan Song. Nous avons utilisé la technologie qui provient du sport, mais en l’appliquant à un milieu urbain. Jayscale permettait de personnifier cet objectif du produit, c'est-à-dire sa fonctionnalité. Un photographe qui se rend dans des endroits plutôt dangereux représentait vraiment le contexte où nos vêtements sont portés: de l’action en ville.»

L'opération est diffusée sur le web et sur les réseaux sociaux.

Frank & Oak et le commerce de détail
En quantité limitée, la nouvelle collection sera offerte en ligne ainsi que dans la boutique montréalaise et la torontoise de Frank & Oak.

Selon Ethan Song, la succursale de Montréal, ouverte en septembre dernier, se porte bien, même si la majorité des ventes se produisent encore sur le web. «Si une certaine partie de l’industrie du commerce du détail va mal, il ne faut pas généraliser, soutient-il. Nous avons peu de boutiques et nous nous assurons d’y créer une expérience que le client ne peut vivre ailleurs et qui lui donne une raison de venir nous voir.» Dans la boutique montréalaise, située sur la rue Stanley, les clients peuvent notamment se faire couper les cheveux, prendre un café et fréquenter l’espace créatif pour les jeunes entrepreneurs. 

 

comments powered by Disqus