La référence des professionnels
des communications et du design

5 secrets pour créer la bonne offre... pour la bonne cible

La cible et l’offre sont les composantes qui ont la plus grande incidence sur le succès d’une campagne. Bianca Barbucci et Joëlle Namer, deux spécialistes du marketing relationnel, offrent cinq pistes pour préciser sa cible et développer la bonne offre. 

bianca barbucci

1. Bien travailler sa cible
La cible n’est pas une ombre chinoise, c’est un groupe de gens avec un profil et un comportement bien précis. Le travail de segmentation dans la banque de données détermine à qui l'on s’adresse, mais aussi et surtout, ce qui devrait être communiqué de par le profil et le comportement de l’individu. L’offre et la communication seront taillées en conséquence.

2. Déterminer quelle offre aura le plus d’impact
Éviter de faire une offre de couches pour bébés à une cible 55+ semble simple, mais il en existe pourtant encore dans le marché. Déterminer son offre sans travail de ciblage est voué à l’échec. Il faut voir ce qui va stimuler la cible, tant sur le plan de son profil que de ce qui peut lui être demandé de faire pour obtenir l’offre comme telle. Un client qui dépense habituellement 100$ devrait naturellement être stimulé à dépenser un peu plus pour accéder à l’offre. À l’inverse, il ne faut pas demander l’impossible à ceux qui, normalement, dépensent peu.

Joëlle Namer

3. Savoir comment formuler son offre
Une offre «deux pour 1» fonctionne-t-elle mieux que «50% de réduction» ou «2 pour 59,95$»? La formulation peut faire toute la différence. Ne vous en tenez pas seulement à une option, testez-les toutes.

4. La personnalisation ne signifie pas seulement l’adressage
Personnaliser une communication est une chose. S’assurer que l’offre soit pertinente est clé. Une offre unique ne peut convenir à tous. On s’adresse à un client qui voyage en Asie de manière différente qu’à celui qui aime les tout-inclus dans le sud. Interpeler chaque cible avec une offre qui l’allumera, voilà la clé. Le texte et les images rendront le message plus pertinent et, par conséquent, plus performant.

5. Pourquoi ne pas tester tant qu’à y être?
Les tests sont comme la baguette magique en marketing relationnel. C’est une science et il faut savoir comment le faire pour obtenir les bons résultats qui nous guideront dans l'avenir. Ne pas tester constitue un sacrilège en marketing relationnel; les tests sont nécessaires pour se dépasser à tout coup.

---

Bianca Barbucci et Joëlle Namer seront au Campus Infopresse le 6 et 7 avril pour animer la formation Concevoir une stratégie de marketing relationnel efficace. Pour plus d’information, contactez l’équipe du Campus au 514 740-3377 ou campus@infopresse.com.

comments powered by Disqus