La référence des professionnels
des communications et du design

Plaintes en télécoms: un chiffre stable, une baisse pour Rogers

Le nombre de plaintes des consommateurs pour les services de télécommunications reçus est ​demeuré stable durant la première moitié du présent exercice financier. C'est ce que révèle le deuxième rapport semestriel du Commissaire aux plaintes relatives aux services de télécommunications (CPRST).

Du nombre de plaintes reçues des clients de tous les fournisseurs de services participants, le rapport montre une diminution substantielle de la proportion de plaintes des clients de Rogers. «Bien qu’en matière de plaintes reçues, Rogers conserve le deuxième rang, il a généré 65% moins de plaintes durant la première moitié de l’année qu’à la même période l’an passé, indique le Commissaire et chef de la direction du CPRST, Howard Maker. Nous félicitons Rogers du temps et des efforts investis pour diminuer la quantité d'interactions nécessitant un recours au CPRST. Nous invitons tous nos fournisseurs de services participants à faire des efforts similaires.»

Bell reste en tête du palmarès en générant 36,8% des plaintes acceptées, devant Rogers (9,6%) puis Wind (7,5%).

L'organisation souligne que plus de 90% des plaintes traitées durant cette période ont été résolues de manière informelle, à la satisfaction des clients et des fournisseurs de services.

Le commissaire indique également que la demande des consommateurs pour l’ajout des services de télévision au mandat du CPRST est en croissance. Plus de 4650 problèmes de consommateurs liés aux services de télévision ont été enregistrés durant les six premiers mois de 2015-2016, comparativement à 7294 pour l’ensemble de 2014-2015. 

«Puisque plusieurs Canadiens reçoivent leurs services de télévision et ceux de télécommunications du même fournisseur, souvent d’une manière groupée, il leur apparaît logique de pouvoir soumettre l’ensemble de leurs plaintes relatives à ces services à la même organisation», affirme Howard Maker.

Le 17 mars, le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a annoncé qu’à partir du 1er septembre 2017, le CPRST acceptera aussi les plaintes des consommateurs pour leurs services de télévision et administrera le Code de conduite des fournisseurs de services de télévision du CRTC. 

(image complète en carrousel)


Le rapport complet se trouve ici.

comments powered by Disqus