La référence des professionnels
des communications et du design

Créer la surprise: la stratégie de marketing du chanteur Prince

À la chronique Bêtes de pub cette semaine, Arnaud Granata d'Infopresse et Stéphane Mailhiot de Havas Worldwide Canada discutent du récent passage du chanteur Prince au Québec.

Le chanteur américain était de passage pour deux concerts à Montréal le 21 mars, annoncés discrètement cinq jours avant sa venue. Une stratégie de marketing et de communication surprenante, conçue autour de ces représentations: le chanteur va en effet à contre-courant de ce qui se fait habituellement dans le milieu de la promotion musicale, où les concerts sont généralement annoncés des mois à l’avance.

arnaud granata

infopresse

Pourtant, en adoptant cette approche, les médias ont repris et ont diffusé la nouvelle sans même qu’il y ait eu d’achat d’espace publicitaire. Ce coup de marketing particulièrement habile s’étend aussi à la distribution des billets. Prince avait émis un communiqué précisant qu'ils ne seraient remis qu’en personne au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts, où un bracelet nominatif serait donné aux fans pour qu'ils accèdent au concert. Une limite de deux places par personne était également prévue.

En créant l’effet de rareté (aucune photo de lui, pas d’entrevue avec les journalistes), il brise les codes de l’industrie, dans un monde calibré et organisé qu’est celui de l’industrie musicale, même si cette stratégie est évidemment planifiée.

Stéphane Mailhiot

havas worldwide canada

Arnaud Granata rappelle que Prince avait déjà déjoué les systèmes de marketing habituels dans la vente de ses disques. Pour adopter ce genre d'approche, il faut avoir établi sa marque, et seuls des artistes aussi renommés que Prince peuvent se le permettre.

Aussi au programme cette semaine: le nouveau modèle de chaussure Adidas, conçu et nommé en l'honneur du quartier Hochelaga-Maisonneuve, à Montréal. Et le phénomène «Popaganda», en Chine.

Retrouvez l'intégralité de la chronique «Bêtes de pub», diffusée à l’émission Médium large de Radio-Canada.

comments powered by Disqus