La référence des professionnels
des communications et du design

Ces marques qui parasitent les élections

À la chronique Bêtes de pub cette semaine, Arnaud Granata, d'Infopresse, et Stéphane Mailhiot, de Havas Worldwide Canada, s'intéressent aux initiatives de marques inspirées des élections américaines.

stéphane mailhiot

havas

Les élections américaines prennent beaucoup de place dans les médias et les discussions chez nos voisins du Sud et nombreuses sont les marques à sauter sur l’occasion pour gagner en visibilité.

Bud Light, notamment, a récemment lancé une campagne à grand déploiement rappelant celle du Parti Bleu lancée ici en 2004. Profitant des codes de la campagne, l’entreprise a choisi Amy Schumer et Seth Rogen pour mener une offensive qui marque également un retour à l’humour. Le slogan ? Raise one to right now, qui devrait survivre à la seule période préélectorale.

Fait intéressant, cette campagne était également la première à avoir été adaptée à un autre groupe ethnique, en l’occurrence les hispanophones, profitant de la diffusion du Super Bowl sur des chaînes en espagnol.

arnaud granata

infopresse

Aussi au programme, cette semaine : les selfies pour payer en ligne arrivent au pays, Amazon achète les droits du prochain film de Woody Allen, le combat d’affaires publiques qui oppose le FBI à Apple (et à d’autres géants) et retour sur l’épisode de Like-moi ! traitant des publicitaires.

Retrouvez l’intégralité de la chronique « Bêtes de pub », diffusée à l’émission radiophonique Médium large, à la première chaîne de Radio-Canada.

comments powered by Disqus