La référence des professionnels
des communications et du design

Le big data, un domaine prometteur au Québec

Montréal International et Québec International viennent dévoiler le tout premier Profil du big data au Québec, un marché appelé à croître au rythme de 25 % par an d’ici 2020. 

Selon les chiffres amassés, le Québec jouit d’une industrie des technologies de l'information et des communications dynamique avec 7400 entreprises, 130 000 emplois et un PIB de 14,8 milliards$. En tout, 900 millions$ ont été investis en R&D en moyenne par année pour la période 2009-2013.

Le Québec se positionne en outre avantageusement par rapport aux facteurs d’attractivité en raison de son écosystème (expertise spécialisée, niveau de sécurité élevé, etc.), sa main-d’œuvre, son avantage-coût (coûts d’exploitation 25% moins élevés qu’aux États-Unis, soutien gouvernemental) et sa qualité de vie (coût de la vie, sécurité et diversité).

Les meilleures pratiques internationales en big data
Le Profil du big data au Québec analyse aussi les meilleures pratiques internationales, notamment en France, aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Allemagne, en plus de recenser les principaux facteurs clés de succès pour le développement d’un pôle en big data. 

  • Mise en place d’une stratégie ciblée en big data
  • Attention particulière sur l’attraction, la rétention et le développement du talent
  • Infrastructures de données performantes et meilleur accès aux données
  • Centres d’excellence axés sur la collaboration entre industries, gouvernements et universités
  • Chefs de file de communauté mobilisés

Et le Québec?
Tout en mettant l’accent sur l’expertise québécoise en recherche, innovation et haute technologie, le rapport formule quatre recommandations pour soutenir davantage l’expansion du big data au Québec:

  • Élaborer des stratégies québécoise et canadienne de big data
  • Encourager les organisations et entreprises québécoises à intégrer le big data dans leur processus d’affaires
  • Développer une offre de formation spécialisée en big data et adaptée aux besoins des entreprises
  • Consolider les centres de calcul du Québec

«Le marché du big data, encore à ses débuts au chapitre de l'internet des objets, connaîtra une croissance exponentielle et jouera un rôle transformateur dans tous les secteurs de l'industrie. De l'optimisation des ressources aux gains de productivité jusqu'à la transformation des modèles d'affaires, les possibilités sont infinies, constate Frédéric Bastien, cofondateur et directeur général de Mnubo. La région de Montréal est bien placée pour jouer un rôle primordial dans l’avancée big data. Nous devons par contre collectivement investir dans les programmes d'éducation à tous les niveaux, afin de nous positionner comme chefs de file dans cette industrie du savoir.»

comments powered by Disqus