La référence des professionnels
des communications et du design

Agences: deux défis majeurs pour 2017

Mesurabilité et innovation: deux défis de l'industrie des communications-marketing à attaquer en groupe selon François Lacoursière, président du conseil de l'Association des agences de communication créative (A2C) et vice-président exécutif, associé principal de Sid Lee.

Pour François Lacoursière, l'idée selon laquelle les transformations actuelles de l'industrie ne sont qu'une phase est fausse. «Nous sommes en transformation continue et cela va aller de plus en plus rapidement. Il faut donc s'organiser en vitesse.»

françois lacoursière

Président du conseil de l'A2c et associé principal de Sid lee

Travail d'équipe

Cette transformation se traduit notamment en plusieurs défis que les agences de communication-marketing devront relever. Selon François Lacoursière, la première question à se poser pour la résolution de défis est la suivante: «Quels problèmes on garde pour nous et lesquels on règle ensemble?». Parce que selon lui, «le marché évolue tellement vite et il y a tellement de défis qu’il y en a certains qu’il faut attaquer en groupe, tout en respectant l'intégrité de chacun et la saine concurrence». 

Quels défis

Parmi les défis auxquels fait face l'industrie des communications-marketing, François Lacoursière estime que la notion de recherche, développement et innovation arrive au premier plan. «L'industrie du jeu a bien tiré son épingle du jeu à cet égard, mais celle des communications-marketing doit mieux démontrer comment elle peut contribuer à la recherche, au développement et à l'innovation», lance-t-il.

«Quels problèmes on garde pour nous et LESquels on règle ensemble?»

La notion de mesures représente aussi un défi pour l'industrie selon François Lacoursière. Il y a de plus en plus d'outils permettant de mesurer la performance des projets de communications-marketing et cela peut amener les professionnels dans toutes sortes de directions, sans savoir quelle est la meilleure façon d'atteindre les objectifs. 

Les projets de l'A2C en 2017

Les projets de l'A2C répondent aux défis soulevés par François Lacoursière. Notamment, des représentations au gouvernement québécois sont prévues afin de lui recommander la modification des critères des crédits d'impôt pour que les entreprises en communications-marketing déployant des ressources en développement, recherche et innovation y accèdent. «Ça, c’est quelque chose que tu réussis mieux si tu le fais en groupe. Et c’est le genre d’initiative qui touche tout le monde, les petits comme les grands joueurs de l'industrie.»

Quant aux questions de mesures, François Lacoursière propose un guide de performance, qui servirait de référence en matière d'outils et de chiffres expliquant la performance des différentes initiatives. Selon lui, cela pourrait aider les professionnels à partager les meilleures façons d'atteindre leurs objectifs, un défi de plus en plus grand avec l'évolution des outils de mesure. 

Dans les prochains mois, l'A2C souhaite aussi poursuivre l'évolution de son Guide de sélection des agences. De plus, le groupe désire poursuivre son soutien à la relève, notamment en épaulant la Factry et en réagissant au programme du DESS en communications-marketing de HEC Montréal. Enfin, elle veut mieux représenter l'industrie québécoise au sein des autres marchés, entre autres dans les concours canadiens. 

En couverture: le conseil 2016-2017 de l'A2C. 

comments powered by Disqus