La référence des professionnels
des communications et du design

Les transactions importantes de 2016

De l'achat de Rona par l'entreprise américaine Lowe's à la mise en vente du magazine L'actualité, découvrez les transactions qui ont fait jaser en 2016.

1. Rona et Lowe's

En février, le détaillant américain Lowe's a acheté l'entreprise québécoise Rona pour 3,2 milliards$. Lowe's s'est engagée à établir le siège social de ses activités canadiennes à Boucherville, où se trouve celui de Rona. Elle a aussi promis de maintenir les bannières multiples de Rona dans la vente au détail. 

En décembre, l'entreprise a pourtant annoncé qu'elle s'apprêtait à remplacer les enseignes de 40 Rona au Canada, dont 17 au Québec, pour des enseignes Lowe's. 

2. Tank à l'international

En décembre, Tank a annoncé son acquisition par le Groupe Grey (WPP). L'agence ouvrira du même coup des bureaux dans quatre nouveaux marchés. Marc Lanouette, président de Tank, devient également chef de la direction de Grey Group Canada. 

Déjà présente à Montréal, Toronto, Vancouver et New York, l’agence Tank s'implantera, sous son nom et son identité actuelle, en France, en Angleterre, en Allemagne et au Japon. 

3. Les publications québécoises

L'année a été mouvementée pour les journaux, hebdos et magazines québécois. Du côté de Transcontinental, deux hebdos ont été vendus au Groupe Messier en septembre et sept marques spécialisées en finances de Rogers ont été acquises en décembre. Entre temps, en novembre, l'entreprise a réduit l'offre imprimée de son journal Les Affaires.

Du côté de Rogers, l'éventuelle vente de L'actualité fait couler de l'encre depuis septembre 2016, alors que l'entreprise annonçait son intention de s'en départir ainsi que de ses magazines Châtelaine et Loulou. Depuis, Rogers a annoncé la fin de Loulou, la réduction de Châtelaine à six parutions par année et le maintien de la mise en vente de L'actualité. Les rumeurs veulent qu'Alexandre Taillefer soit en train d'en négocier l'achat. 

4. St-Hubert 

En mars, la célèbre chaîne de restauration québécoise St-Hubert a été vendue à l'entreprise ontarienne Cara pour 537 millions$. Groupe St-Hubert possède 120 restaurants répartis principalement au Québec, en Ontario et au Nouveau-Brunswick, ainsi que St-Hubert Détail, division agroalimentaire qui produit et distribue plusieurs centaines de produits alimentaires au Québec et au Canada.

Lors de la vente, il a été annoncé que les dirigeants actuels de Groupe St-Hubert continueraient de veiller à la poursuite des affaires dans le respect des pratiques courantes et que le siège social de St-Hubert demeurerait au Québec.

5. LinkedIn et Microsoft

À l'international, le réseau social à mission professionnelle LinkedIn a été acheté par Microsoft pour 26,2 milliards$ en juin.  

Approuvée à l'unanimité par le conseil d'administration de chaque groupe, cette transaction a été réalisée par une offre publique d'achat à 196$/l'action.

 

comments powered by Disqus